Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

L’Afrique est un trésor de plantes médicinales : en voici cinq qui sont populaires

2 Août 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #2022, #santé, #FR, #afrique

L’Afrique est un trésor de plantes médicinales : en voici cinq qui sont populaires

Les plantes ont directement contribué au développement de médicaments importants. Le traitement antipaludique artémisinine, l’analgésique morphine et le taxol de chimiothérapie anticancéreuse ne sont que trois exemples de médicaments dérivés de plantes. L’Afrique est dotée de jusqu’à 45 000 espèces végétales, soit environ 25 % des ressources phytogénétiques mondiales. Plus de 5 000 espèces végétales de cette énorme ressource africaine sont utilisées dans les médecines traditionnelles. Retrouvez ci-dessous certaines de ces plantes mises en lumière.

L'artemisia Afra

L'artemisia Afra

L'Artemisia  afra (Absinthe africaine) est la seule espèce de son genre qui est indigène au continent africain. Elle est souvent considérée comme une plante phare potentielle en raison de sa grande popularité et de ses diverses utilisations dans la médecine traditionnelle africaine. L’absinthe africaine a été utilisée pour la toux, le rhume, la grippe et le paludisme. Des preuves scientifiques de ses effets antimicrobiens, antidépresseurs, antioxydants et anti-inflammatoires ont été rapportées. L’absinthe africaine a suscité un intérêt mondial lorsqu’elle a été promue comme ayant un potentiel de traitement de la COVID-19 et a été testée dans des études de laboratoire. Les utilisations traditionnelles et la popularité croissante de l’absinthe africaine ont donné lieu à un certain nombre de produits commerciaux à base de plantes qui méritent des études plus approfondies pour apprécier tous les bienfaits de la plante.

La pervenche rose de Madagascar

La pervenche rose de Madagascar

Catharanthus roseus, cette plante est également connue sous le nom de pervenche rose. Elle est originaire et endémique de Madagascar. La plante est couramment utilisée comme tonique et émétique pour le traitement de nombreux problèmes de santé, y compris les rhumatismes, le diabète et les maladies liées à la peau et vénériennes. 

La pervenche rose a plusieurs composés phytochimiques qui sont associés à des propriétés antioxydantes, antimicrobiennes, antidiabétiques et anticancéreuses. Les alcaloïdes restent l’une des signatures. Deux de ses alcaloïdes, la vincristine et la vinblastine, ont été largement explorés par l’industrie pharmaceutique. Ces deux alcaloïdes ont été les premiers agents anticancéreux d’origine végétale déployés pour un usage clinique.

Atooto, Griffonia simplicifolia

Atooto, Griffonia simplicifolia

Griffonia simplicifolia, aussi connu sous le nom d'Atooto est un arbuste grimpant ligneux. Il est originaire des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, notamment le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, le Libéria, le Nigéria et le Togo. Dans la médecine traditionnelle africaine, les graines sont réputées pour exercer plusieurs effets médicinaux et ont été explorées comme un aphrodisiaque, et un remède pour la diarrhée, les maux d’estomac et la dysenterie. Les propriétés chimiques de la plante ont été largement étudiées. Il a été constaté qu’il contient des composés phytochimiques riches avec une énorme valeur pharmaceutique. En particulier, les graines sont connues comme une excellente source de 5-hydroxy-L-tryptophane (commercialement appelé oxitriptan) que le corps utilise pour produire de la sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui est connu pour affecter le sommeil, l’appétit, la douleur et l’humeur. Il joue un rôle important dans le traitement de la dépression, de l’insomnie, de l’obésité et des problèmes de santé connexes, en particulier ceux associés à la santé mentale. La graine de Griffonia simplicifolia reste l’une des sources les plus fiables et les plus abondantes. L’intérêt commercial a augmenté au fil des ans. Selon des estimations récentes, la valeur marchande de l’extrait annuel de semences en vrac pour la plante se situe entre 32 et 100 millions de dollars américains et la demande devrait augmenter de 7 % par année.

Geranium sud-africain ou pelargonium sidoides

Geranium sud-africain ou pelargonium sidoides

Pelargonium sidoides ou géranium africain, géranium sud-africain est originaire d’Afrique du Sud et des hautes terres du Lesotho. Il possède des tubercules racinaires récoltés à des fins médicinales. Les gens utilisent ces tubercules pour la diarrhée, les coliques, la gastrite, la tuberculose, la toux, les troubles hépatiques, les troubles menstruels, la gonorrhée et de nombreuses autres conditions médicales.Les preuves cliniques suggèrent l’efficacité des extraits préparés à partir de cette espèce pour la prise en charge des infections aiguës des voies respiratoires. Ces données soutiennent l’utilisation de ce géranium médicinal en particulier pour soulager les symptômes de l’inflammation aiguë de la cavité nasale et des sinus et du rhume chez l’adulte. Umckaloabo® (EPs® 7630), un extrait breveté standardisé, est l’un des produits pharmaceutiques dérivés de plantes les plus réussis à partir de cette espèce. Un certain nombre d’études cliniques ont montré qu’il peut réduire les symptômes de la bronchite aiguë.Les médicaments en vente libre (Kaloba et Umcka) fabriqués à partir d’extraits de ce pélargonium sont maintenant vendus dans le monde entier. Linctagon® est un médicament inspiré du pélargonium qui est prescrit pour aider le corps à lutter contre le rhume et la grippe en stimulant le système immunitaire.

Gingembre africain

Gingembre africain

Siphonochilus aethiopicus ou gingembre africain, gingembre sauvageest originaire de l’Ouest et du Sud de l’Afrique tropicale, où il est présent dans environ 30 pays africains. Ce large éventail de distribution explique probablement son utilisation pour une variété de problèmes de santé. Ceux-ci incluent des problèmes respiratoires (comme la toux et la grippe), la douleur, l’inflammation et le paludisme. Une analyse de l’huile essentielle de la racine et du rhizome du gingembre africain a trouvé environ 70 composés dans la racine et 60 composés dans les rhizomes. Les composés bioactifs siphonochilone et eucalyptol présents dans les racines et les rhizomes ont démontré un potentiel pour traiter l’asthme et les réactions allergiques. Dans un essai clinique, l’eucalyptol, qui est présent dans l’huile essentielle de racine et de rhizome, a démontré une activité anti-inflammatoire dans l’asthme bronchique. En Afrique du Sud, cette espèce est classée en danger critique d’extinction car elle a été surexploitée pour la médecine traditionnelle. Cette espèce se dirige rapidement vers l’extinction en Afrique du Sud à l’état sauvage. La culture est fortement encouragée pour sa conservation.

Source: theconversation.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article