Overblog
Follow this blog Administration + Create my blog
afrocultureblog.com
Recent posts

10 MAI 2018 - Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage.... Et pourtant!!

May 10 2018 , Written by Caro Sika Published on #carosika, #histoire, #société, #afroculture, #2018

10 MAI 2018 - Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage.... Et pourtant!!10 MAI 2018 - Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage.... Et pourtant!!
Le 10 mai est la "journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition" depuis 2006, en France.
Cette journée honore le souvenir des esclaves et commémore l’abolition de l’esclavage. Elle évoque également la proclamation du colonel Delgrès du 10 mai 1802, dès lors chef de la résistance contre les troupes consulaires du général Richepance, envoyées par Bonaparte pour rétablir l'esclavage en Guadeloupe. Il fera afficher sur les murs de Basse-Terre la proclamation:
"À l'Univers entier, le dernier cri de l'innocence et du désespoir:" cliquez-le lien ci-dessous pour lire la proclamation - http://www.cnmhe.fr/spip.php?article191
 Cete date marque aussi le jour de l’adoption à l’unanimité par le Sénat, en deuxième et dernière lecture de la loi de 2001 reconnaissant la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité.
Et pourtant,....
.......l'esclavage sévit toujours en 2018. La masse d'Afro-descendants un peu partout dans le monde, se revoyait violemment confrontée, en novembre 2017, à une pratique qui n'a jamais cessée, bien qu'illégale et inhumaine. C'est sur le territoire déchu lybien que les regards se sont fixés, alors que les migrants sub-sahariens fuyant des régimes austères, fragilisés, corrompus, dépourvus d'opportunités; ou simplement leurrés dans la poursuite d'un idéal européen entretenu dans les imaginaires par un système hégémonique qui dévalorise et paupérise toujours à l'heure actuelle le continent africain avec trop souvent la complicité de ses élites et dirigeants. Des milliers de manifestants prennent alors les rues un peu partout en Europe outragés par l'horreur de l'esclavage qui perdure!!! 
Quant bien même on pourrait observer que ces actions sont souvent ponctuelles, elles ont eu le mérite de réveiller les consciences.
Pour le compte d'Afro Culture, nous avons choisi au côté de Red Entertainment de lancer un song challenge #iamnot4sale et d'organiser deux évènements artistiques, l'un à Londres en février 2018 et un second à Paris, en mars 2018, pour continuer à sensibiliser aux horreurs de l'esclavage des migrants sub-sahariens et à lever des fonds pour soutenir l'action en Gambie de jeunes revenus eux-mêmes de l'enfer Lybien "Youth against Irregular Migration". Nous sommes particulièrement encouragés par leurs actions sur le terrain par le biais de leur campagne de prévention dans les zones rurales du pays pour partager leur expérience, dissuader la jeunesse de partir et les encourager à investir dans leur pays.
Red Entertainment Ltd, a elle, également facilité le sponsorship de jeunes revenus de Lybie afin qu'ils aient accès à une formation professionnelle qui puisse déboucher sur un emploi ou la création d'une micro-entreprise.
Dans le cadre de la Journée Internationale de Commémoration de l'Esclavage, nous serons également à Trafalgar Square à Londres, aux côtés de l'artiste guadeloupéen S. Rise et du rappeur K9 qui ont participé au song challenge #iamnot4sale, pour une performance à African Holocaust Remembrance Day le 15 août 2018, initiée par la fondatrice de "Slavery Remembrance" Shezal Laing.
Continuons tous à nous mobiliser! 
Pour plus d'infos,
sur la campagne #iamnot4sale - www.iamnot4sale.org 
sur YAIM - https://www.facebook.com/yaimgambia/
Sur Slavery Remembrance and The African Holocaust Day - www.slaveryremembrance.org
 
10 MAI 2018 - Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage.... Et pourtant!!10 MAI 2018 - Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage.... Et pourtant!!
Read more

Dites la vérité dans votre musique ! ! ! 

May 7 2018 , Written by Caro Sika Published on #carosika, #artiste, #musique, #afroculture, #2018, #mcsupernatural

Mc Supernatural, Breakin Convention, Sadlers Wells, samedi 5 mai 2018

Mc Supernatural, Breakin Convention, Sadlers Wells, samedi 5 mai 2018

Un message à la jeune génération de rappeurs (tous genres confondus) de MC SUPERNATURAL, aussi connu comme le maître du FreeStyle.

Quand MC Supernatural a commencé sa carrière dans le rap, il avait 14 ans et vivait à Marion, Indiana. Ses cousins vivaient à New York où il passait du temps dès l'âge de 15 ans et il y rejoint le mouvement hip hop. À 18 ans, il déménage à New York et Washington Square Park devient sa scène où il affiche tous les jours son immense talent en freestyling, son lyrisme, sa présence et capacités de rap battle. Sylvia Rhone, la 1ère executive noire dans l'industrie américaine de la musique le signe à l'âge de 19 ans pour le label Elektra Records où il enregistre "catastrophes naturelles" en 1994. En ces jours, le label invitait de nombreux intervenants culturels chaque mois pour permettre aux racines des artistes d'aller dans la profondeur et pour leur donner une base solide. Les artistes pouvaient alors vivre selon le slogan de MC Supernatural "Connaissez votre passé, vivez votre présent, projeter votre musique dans l'avenir". Il compare les nutriments de l'industrie de la musique à cette époque comme "un bon bol de gruau" à l'industrie de la musique actuelle qui nourrit les artistes (et le grand public) avec de la "poudre de lait".

MC SUPERNATURAL, un Afro-américain d'origine nigériane a toujours eu un sens clair de son identité et de sa propre histoire et ses racines. Une fois dans une réunion de famille, un frère né en Afrique a contesté sa présence comme il le considérait comme un étranger. MC SUPERNATURAL lui dira d'aller étudier et connaître son histoire. "Ne sais-tu pas que seuls les Africains les plus forts survivaient "Le Passage du Milieu" se référant à la traite transatlantique. "Je suis un vrai Africain et je suis le descendant des plus forts d'entre eux".

MC SUPERNATURAL s'est vite rendu compte que la vision des grands labels et son art étaient en conflit. Le Rap pour lui n'était pas seulement une question d'argent ou de vivre une vie matérialiste. Il ne voulait pas vendre son âme et a conservé son authenticité d''où ses étroites relations et collaboration notamment avec des rappeurs tels que KRS One avec qui il produira un certain nombre d'albums "off the record". Il collaborera aussi avec Rockin Squat du groupe Assassin.

Au cours de sa carrière, Supernatural a conclu que payer hommage était important pour lui et il s'est enraciné spirituellement dans d'anciennes traditions. Il est un disciple d'Ifa, la religion traditionnelle du peuple Yoruba et la spiritualité est une partie intégrale de sa vie. En tant qu' artiste aux multi-facettes, il a également évolué dans l'art visuel et sa foi inspire grandement son œuvre. Vous pouvez voir les photos de son art sur son Instragram # MCSupernatural.

Cette artiste de talent souhaite laisser un héritage à la jeune génération. Il veut inviter les jeunes au dialogue et à leur narration pour l'avenir du hip-hop. Pleinement conscient de l'héritage de gansta rap, qui dépeint une réalité de ce que les jeunes afro-américains ont connu, il estime qu'il es responsable du schéma actuel et de l'escalade de la violence d'aujourd'hui ainsi que la relation des jeunes avec la drogue. Oui, les artistes doivent dire la vérité, mais ils doivent projeter leur musique dans l'avenir et envisager l'impact qu'elle a sur ceux qui prennent la relève. Préconise t-elle la haine ou l'amour, le respect et la cohésion sociale ?

Aujourd'hui, MC Supernatural continue de tourner à l'international. Ses goûts musicaux sont aussi variés que les cultures qu'il a découvertes. L'un de ses artistes préférés est l'artiste de reggae Capleton. Dans l'Afrobeat, il est un grand fan de Fela Kuti, de l'artiste et de l'homme politique et activiste et apprécie les sons de la jeune génération comme Whizkid et Iyanya avec "Holy Water". Une mention spéciale va à l'artiste hip-hop en herbe, la rappeuse londonienne Nadia Rose avec "Skwod".

Voici des liens à aller checker

Undaground Connexion - Rockin'Squat / Supernatural

https://www.youtube.com/watch?v=bR3ysegku5I

 

Sounds of SuperNat at 20 and beyond
https://www.youtube.com/watch

 

https://www.youtube.com/watch?v=YvKCSmELoeg

 

Freestyle Supernatural vs Juice
https://www.youtube.com/watch?v=9W9jkzbqcdM

 

Supernatural & KRS One
https://www.youtube.com/watch?v=QxF2d4noAsg

Caro Sika avec Mc Supernatural durant Breakin Convention 2018 Londres

Caro Sika avec Mc Supernatural durant Breakin Convention 2018 Londres

Read more

TELL THE TRUTH IN YOUR MUSIC!!!

May 7 2018 , Written by Caro Sika Published on #afroculture2018, #carosika, #artist, #music

MC SUPERNATURAL, Breakin Convention, Sadler's Wells, Saturday 5th May 2018

MC SUPERNATURAL, Breakin Convention, Sadler's Wells, Saturday 5th May 2018

A message to the young generation of rappers (all genre) from MC Supernatural, also known as the Master of FreeStyle

When MC Supernatural started his journey into rap, he was 14 living in Marion, Indiana. His cousins lived in New York where he spent time from the age of 15 and joined the hip hop movement. At 18, he moved to New York and Washington Square Park became his Scene where he daily displayed his huge talent freestyling, lyricism, presence and battle rapping abilities. He was signed by Sylvia Rhone, the 1st female Black CEO in the American Music Industry at age 19 to the label Elektra Records where he recorded “Natural Disasters” in 1994. In those days, the label had cultural speakers coming at monthly events to allow for the artists’ roots to run deep and gave them a solid foundation. Artists could then live by MC Supernatural slogan “Study your Past, Live in Your Present, Project your music in the Future”. He compares the nourishment the music industry gave back in the days as “a good oatmeal bowl” to the music industry now feeding artists (and the larger public) on “powder milk”.

MC Supernatural, an Afro American of Nigerian Descent always had a clear sense of identity and of his own history and roots. Once in a family gathering, a fellow brother born in Africa challenged his presence as he considered him an outsider. MC supernatural told him to go study and know his history. “Don’t you know that only the strongest Africans made it through the middle passage?” referring to the transatlantic trade. “I am a real African and I am the offspring of the strongest”.

MC Supernatural soon realised that big labels’ visions and his craft were clashing. Rap was not just about making money or living a materialistic life. He would not sell his soul and kept his authenticity. Hence his close working relationships with rappers such as KRS One with whom he produced a number of “off the record” albums. On his journey, Supernatural found that paying homage was important to him and he rooted himself spiritually in ancient traditions. He is a disciple of Ifa, the traditional religion of Yoruba people and finds spirituality an essential part of his life to remain grounded. Being a multi-faceted artist, he has also evolved in visual art and his faith greatly inspires his artwork. You can see pics on his Instragram #MCSupernatural. Go check him out…

This greatly talented artist wants to leave a legacy to the young generation. He wants the young people to be part of the conversation and the narrative for the future of hip hop. The violence plaguing a part of our youth in the UK with knife crime hurts him deeply. Fully aware of the legacy of gansta rap, which depicts a reality of what young Afro-Americans experienced, he believes it has laid a blue print though for the escalation of today’s violence and youth’s relationship with drugs. The community must take action. Yes, artists must tell the truth but they must project their music into the future and consider the impact it has on those coming behind. Does it advocate hate or love, respect and cohesion?

Nowadays, MC Supernatural continues touring the world. His musical tastes are as varied as the people and cultures he has encountered. One of his favorite reggae artist is Capleton. In Afrobeat, he is a great fan of Fela Kuti, of the artist and of the political man and activist and enjoys the sound of the younger generation such as Whizkid and Iyanya with “Holy Water”. Special mention goes to the upcoming hip-hop artist, English Rapper Nadia Rose with “Skwod”.

See below some links to check out in the footsteps of Supernatural:

Sounds of SuperNat at 20 and beyond

https://www.youtube.com/watch?v=ryh9hmryFT4&list=PL47DA6C6FAD37310E

https://www.youtube.com/watch?v=YvKCSmELoeg

Freestyle Supernatural vs Juice

https://www.youtube.com/watch?v=9W9jkzbqcdM

Supernatural & KRS One

https://www.youtube.com/watch?v=QxF2d4noAsg

Caro Sika talking to MC Supernatural during the Breakin Convention 2018 London

Caro Sika talking to MC Supernatural during the Breakin Convention 2018 London

Read more
<< < 10 11