Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com
Articles récents

Le plus long mur de graffitis en Afrique se trouve au Bénin

13 Septembre 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #art, #benin, #FR, #afrique

source: unknown
source: unknown

source: unknown

Près de 10 après le premier festival "Effet Graff" initié par Laurenson Djihouessi en 2013, naît le "mur du patrimoine" qui, depuis 2021, arbore les graffitis d'une quarantaine d'artistes graffeurs d'Afrique et d'Occident, visant à conter l'histoire du Royaume du Dahomey, actuel Benin sous le thème : "Bénin, patrimoine et potentiels".

Cette merveille artistique, de près d’un kilomètre et d'une superficie totale de plus de 2000 m2, s'inscrit comme le plus long mur de graffitis en Afrique, et le 3ème au monde après Dubai et le Brésil. Le mur est situé au coeur de Cotonou et constitue une des nouvelles attractions culturelles du Benin, tout comme le sont les 26 statues royales du roi Ghezo, restituées par le musée du Quai Branly à Paris, maintenant exposées au sein du palais présidentiel de Cotonou.

Ces trésors avaient été pillés en 1892 par les troupes coloniales françaises dans le palais d'Abomey, capitale du Royaume du Dahomey. ( voir photo ci-dessous)

Photo: Jean-Pierre Dalbéra

Photo: Jean-Pierre Dalbéra

Lire la suite

Slavery & the Bank

18 Août 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #blackhistory, #ENG, #UK

Slavery & the Bank

This exhibition explores the history of transatlantic slavery through its connections with the Bank of England and the wider City of London. It is taking place at Bank of England Museum, Bartholomew Lane, EC2R 8AH.

For over 300 years, the slave trade tore more than 12 million African people from their homes and families. In this exhibition, we reflect on how the wealth created through transatlantic slavery shaped the development of Britain.

The exhibition is open Monday to Friday 10am – 5pm, with late openings until 8pm every third Thursday of the month. There are also free luncthime tour led by curators. Tours take place at 12pm and last approximately 20 minutes. They are free and no booking is necessary, the next upcoming date being Thursday 25th August at 12pm.

Please arrive 10mns early to avoid queues as you enter the museum.

The exhibition will be on until 28 April 2023. Entry is free and there is no need to book ahead.

See Vlog Link below for a filmed experience of the exhibition and a visitor's perspective.

Lire la suite

La reine africaine Amanirenas qui défia l’Empire romain

12 Août 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #FR, #blackhistory, #histoire, #afrique

Artwork by SIRIUS UGO ART

Artwork by SIRIUS UGO ART

Le légendaire empereur romain César Auguste était sur l’île grecque de Samos, se préparant à une importante expédition en Syrie, quand il reçut des envoyés du royaume de Kush, dans l’actuel Soudan. La journaliste Selina O’Grady rapporte dans son livre 'Et l’homme créa Dieu' que les ambassadeurs présentèrent à Auguste un paquet de flèches d’or avec ce message : « La Candace vous envoie ces flèches. » (Candace était l’orthographe latinisée de Kandake, le terme koushite pour « reine ».) Ils ajoutèrent que l’empereur avait deux choix d'interprétaiton pour cette offrande: « Si vous voulez la paix, ils sont un gage de sa chaleur et de son amitié. Si vous voulez la guerre, vous en aurez besoin. »

Pour une reine africaine, donner un tel ultimatum à l’homme le plus puissant du monde aurait été considéré comme une insulte grave. Après tout, Auguste avait presque à lui seul transformé Rome d’une république en un empire, et le territoire sur lequel il régnait maintenant s’étendait aussi loin que le nord de l’Espagne, jusqu’à certaines parties de l’Europe centrale et jusqu’en Égypte. Ses légions portaient des cuirasses en bronze et brandissaient des lances, des épées et des javelots, tous bien supérieurs aux hachettes que les Kushites portaient comme armes. De plus, Kush possédait de nombreuses ressources naturelles – telles que des mines d’or, du fer et de l’ivoire – qui auraient pu enrichir les trésors de Rome, incitant Auguste à attaquer, même sans l’insulte.

Mais cette reine koushite – que le géographe et historien grec Strabon d’Amasia décrivait comme « une sorte de femme masculine et aveugle d’un œil » – s’était avérée être une ennemie redoutable pour le « fils de Dieu », le titre donné à César Auguste sur les pièces de monnaie romaines. Il reçut le paquet de flèches des envoyés et signa rapidement un traité de paix. En vérité, il ne s’agissait pas tant d’un traité que d’une reddition. Auguste se soumit à toutes les demandes de la reine Amanirenas, y compris que les Romains se retirent de tous les territoires koushites qu’ils avaient occupés et promettent qu’ils ne chercheraient plus jamais à collecter des impôts ou des tributs de son royaume. C’était une concession remarquable pour l’homme le plus puissant du monde, démontrant à quel point la reine borgne était vraiment crainte et respectée.

photo credit : the African History Channel

photo credit : the African History Channel

Qui était la reine Amanirenas?

La reine Amanirenas régna sur la Nubie de 40 av. J.-C. à 10 av. J.-C. Son trône était dans la ville de Méroé, et de là, elle et son mari, le roi Teriteqas, présidaient le riche royaume. L’or, une denrée trouvée dans les déserts nubiens et très prisée par les Égyptiens, était d’une grande importance. Pour satisfaire les exigences de leur population friande de luxe, les Égyptiens dépendaient fortement du commerce avec Méroé, que la reine Amanirenas contrôlait. Son palais labyrinthique, avec des salles voûtées en briques massives bordées de feuilles d’or, était un entrepôt rempli de grands blocs de défenses d’or et d’ivoire. Elle troquait ses trésors contre des biens en provenance d’Égypte, notamment du tissu, du maïs, des bols en bronze et de la verrerie.

Mais 10 ans après le début du règne d’Amanirenas, le paysage politique changa quand Auguste prit le contrôle de l’Égypte. Il se proclama empereur et établit l’Égypte comme province romaine. Il était maintenant aux portes de la reine Amanirenas. Avant de quitter l’Égypte pour poursuivre sa quête pour s’emparer de plus de territoires, Auguste nomma un collègue militaire nommé, Gaius Cornelius Gallus, qui revendiqua l’île de Philae après la rebellion des Égyptiens du sud . La reine Amanirenas accepta à contrecœur l’annexion d’une partie de son royaume. Reconnaissant la suprématie militaire des légions romaines, elle vit qu’il n’était pas encore temps de se battre. Au lieu de cela, elle surveilla de près les mouvements de l’ennemi.

En 26 av. J.-C., l’empereur Auguste nomma Aelius Gallus, un autre chevalier romain, comme prochain préfet d’Égypte. Gallus s’était à peine installé que l’empereur lui ordonna d’entreprendre une expédition militaire en Arabie. Trois légions complètes, environ 15 000 soldats en tout, avaient été postées en Égypte pour sécuriser la province, mais sous le commandement d’Auguste, beaucoup furent transférées en Arabie pour aider à sécuriser ce nouveau territoire nouvellement. Cela donna à la reine Amanirenas l’occasion de défier la puissance de Rome. Alors que les troupes romaines s'étaient retirées d’Égypte, la reine Amanirenas mobilisa son armée pour libérer son peuple, au nord, de l’autorité romaine. Avec le roi Teriteqas, ils commandèrent une armée de 30 000 guerriers de Kush, marchant le long des vasières du Nil jusqu'en Égypte. L’historien Cassius Dio raconte dans Histoire Romaine que l’armée méroïtique « avança jusqu’à la ville appelée Éléphantine, avec Candace comme chef, ravageant tout ce qu’elle rencontrait ». Ils se retirèrent ensuite vers le sud avec du butin, des prisonniers romains et des milliers de captifs égyptiens. Comme dernière insulte, ils arrachèrent et emportèrent la tête d’une statue d’Auguste. En rentrant chez elle à Méroé, la reine Amanirenas prit la tête de bronze et l’enfouit sous les marches d’entrée d’un temple dédié au dieu Amon. Selon David Francis, un agent d’interprétation au British Museum, « en enterrant la tête, les Méroites veillèrent à ce que tous ceux qui entraient dans le bâtiment piétinent cette image de l’empereur Auguste sous leurs pieds ».

C’était le rappel quotidien que la reine avait triomphé de l’homme le plus puissant au monde.

Source: The One-Eyed African Queen Who Defeated the Roman Empire, Adhiambo Edith Magak - Narratively

 

La reine africaine Amanirenas qui défia l’Empire romain
Lire la suite

Aline Sitoé Diatta, The Dame of Kabrousse

12 Août 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #blackhistory, #ENG, #africa

Photo credit: Musée des forces armées

Photo credit: Musée des forces armées

Aline Sitoé Diatta (c1920 – 1944) was an anti-colonial resistance figure and community leader in the Casamance region, in actual Senegal. Married to Thomas Diatta, a dockworker at the Port of Senegal, she was one of the women in Francophone Africa who led anti-colonial campaigns during the period of the Second World War following a divine vision in 1941, which called upon her to struggle against the French colonial forces. When the French seized half of the region’s rice harvest to support the war effort, Aline Sitoé Diatta began her campaign alongside other market women. She encouraged the population to civil disobedience, to stop paying taxes, and to reject calls to replace rice cultivation with the growing monoculture of arachide (peanuts). Aline Sitoé Diatta also called for reinstatement of better working conditions and rights to religious worship. She was perceived as having supernatural powers, in particular the ability to bring rain to the parched land. The French forces made several attempts on her life. She was arrested on 8 May 1943 and deported to Gambia and then Mali, where she died a year later in prison, out of harsh treatments and malnourishment.

Aline Sitoé Diatta remains a national heroine figure in Senegal. Since the 1980s, her story has been recuperated in different ways and for different purposes, in connection with the separatist movement in the Casamance region (Toliver-Diallo). The main ferry from Casamance to the capital Dakar is named after her, as well as the women’s university halls of residence at the Université Cheikh Anta Diop.

Aline Sitoé Diatta, The Dame of Kabrousse
Lire la suite

L’Afrique est un trésor de plantes médicinales : en voici cinq qui sont populaires

2 Août 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #santé, #FR, #afrique

L’Afrique est un trésor de plantes médicinales : en voici cinq qui sont populaires

Les plantes ont directement contribué au développement de médicaments importants. Le traitement antipaludique artémisinine, l’analgésique morphine et le taxol de chimiothérapie anticancéreuse ne sont que trois exemples de médicaments dérivés de plantes. L’Afrique est dotée de jusqu’à 45 000 espèces végétales, soit environ 25 % des ressources phytogénétiques mondiales. Plus de 5 000 espèces végétales de cette énorme ressource africaine sont utilisées dans les médecines traditionnelles. Retrouvez ci-dessous certaines de ces plantes mises en lumière.

L'artemisia Afra

L'artemisia Afra

L'Artemisia  afra (Absinthe africaine) est la seule espèce de son genre qui est indigène au continent africain. Elle est souvent considérée comme une plante phare potentielle en raison de sa grande popularité et de ses diverses utilisations dans la médecine traditionnelle africaine. L’absinthe africaine a été utilisée pour la toux, le rhume, la grippe et le paludisme. Des preuves scientifiques de ses effets antimicrobiens, antidépresseurs, antioxydants et anti-inflammatoires ont été rapportées. L’absinthe africaine a suscité un intérêt mondial lorsqu’elle a été promue comme ayant un potentiel de traitement de la COVID-19 et a été testée dans des études de laboratoire. Les utilisations traditionnelles et la popularité croissante de l’absinthe africaine ont donné lieu à un certain nombre de produits commerciaux à base de plantes qui méritent des études plus approfondies pour apprécier tous les bienfaits de la plante.

La pervenche rose de Madagascar

La pervenche rose de Madagascar

Catharanthus roseus, cette plante est également connue sous le nom de pervenche rose. Elle est originaire et endémique de Madagascar. La plante est couramment utilisée comme tonique et émétique pour le traitement de nombreux problèmes de santé, y compris les rhumatismes, le diabète et les maladies liées à la peau et vénériennes. 

La pervenche rose a plusieurs composés phytochimiques qui sont associés à des propriétés antioxydantes, antimicrobiennes, antidiabétiques et anticancéreuses. Les alcaloïdes restent l’une des signatures. Deux de ses alcaloïdes, la vincristine et la vinblastine, ont été largement explorés par l’industrie pharmaceutique. Ces deux alcaloïdes ont été les premiers agents anticancéreux d’origine végétale déployés pour un usage clinique.

Atooto, Griffonia simplicifolia

Atooto, Griffonia simplicifolia

Griffonia simplicifolia, aussi connu sous le nom d'Atooto est un arbuste grimpant ligneux. Il est originaire des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, notamment le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, le Libéria, le Nigéria et le Togo. Dans la médecine traditionnelle africaine, les graines sont réputées pour exercer plusieurs effets médicinaux et ont été explorées comme un aphrodisiaque, et un remède pour la diarrhée, les maux d’estomac et la dysenterie. Les propriétés chimiques de la plante ont été largement étudiées. Il a été constaté qu’il contient des composés phytochimiques riches avec une énorme valeur pharmaceutique. En particulier, les graines sont connues comme une excellente source de 5-hydroxy-L-tryptophane (commercialement appelé oxitriptan) que le corps utilise pour produire de la sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui est connu pour affecter le sommeil, l’appétit, la douleur et l’humeur. Il joue un rôle important dans le traitement de la dépression, de l’insomnie, de l’obésité et des problèmes de santé connexes, en particulier ceux associés à la santé mentale. La graine de Griffonia simplicifolia reste l’une des sources les plus fiables et les plus abondantes. L’intérêt commercial a augmenté au fil des ans. Selon des estimations récentes, la valeur marchande de l’extrait annuel de semences en vrac pour la plante se situe entre 32 et 100 millions de dollars américains et la demande devrait augmenter de 7 % par année.

Geranium sud-africain ou pelargonium sidoides

Geranium sud-africain ou pelargonium sidoides

Pelargonium sidoides ou géranium africain, géranium sud-africain est originaire d’Afrique du Sud et des hautes terres du Lesotho. Il possède des tubercules racinaires récoltés à des fins médicinales. Les gens utilisent ces tubercules pour la diarrhée, les coliques, la gastrite, la tuberculose, la toux, les troubles hépatiques, les troubles menstruels, la gonorrhée et de nombreuses autres conditions médicales.Les preuves cliniques suggèrent l’efficacité des extraits préparés à partir de cette espèce pour la prise en charge des infections aiguës des voies respiratoires. Ces données soutiennent l’utilisation de ce géranium médicinal en particulier pour soulager les symptômes de l’inflammation aiguë de la cavité nasale et des sinus et du rhume chez l’adulte. Umckaloabo® (EPs® 7630), un extrait breveté standardisé, est l’un des produits pharmaceutiques dérivés de plantes les plus réussis à partir de cette espèce. Un certain nombre d’études cliniques ont montré qu’il peut réduire les symptômes de la bronchite aiguë.Les médicaments en vente libre (Kaloba et Umcka) fabriqués à partir d’extraits de ce pélargonium sont maintenant vendus dans le monde entier. Linctagon® est un médicament inspiré du pélargonium qui est prescrit pour aider le corps à lutter contre le rhume et la grippe en stimulant le système immunitaire.

Gingembre africain

Gingembre africain

Siphonochilus aethiopicus ou gingembre africain, gingembre sauvageest originaire de l’Ouest et du Sud de l’Afrique tropicale, où il est présent dans environ 30 pays africains. Ce large éventail de distribution explique probablement son utilisation pour une variété de problèmes de santé. Ceux-ci incluent des problèmes respiratoires (comme la toux et la grippe), la douleur, l’inflammation et le paludisme. Une analyse de l’huile essentielle de la racine et du rhizome du gingembre africain a trouvé environ 70 composés dans la racine et 60 composés dans les rhizomes. Les composés bioactifs siphonochilone et eucalyptol présents dans les racines et les rhizomes ont démontré un potentiel pour traiter l’asthme et les réactions allergiques. Dans un essai clinique, l’eucalyptol, qui est présent dans l’huile essentielle de racine et de rhizome, a démontré une activité anti-inflammatoire dans l’asthme bronchique. En Afrique du Sud, cette espèce est classée en danger critique d’extinction car elle a été surexploitée pour la médecine traditionnelle. Cette espèce se dirige rapidement vers l’extinction en Afrique du Sud à l’état sauvage. La culture est fortement encouragée pour sa conservation.

Source: theconversation.com

Lire la suite

Le film documentaire African Apocalypse

14 Juillet 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #FR, #histoire, #afrique

African Apocalypse est un film de Rob Lemkin, avec Femi Nylander produit en 2020. Il retrace l’histoire du colonialisme d’un peuple sous la forme d’un voyage épique.

L’activiste nigérian britannique Femi Nylander attire l’attention sur les victimes oubliées de l’atrocité coloniale dans un nouveau film, « African Apocalypse », du réalisateur primé Rob Lemkin.

Armé d’une copie du roman classique controversé de Joseph Conrad Heart of Darkness (1899), Nylander part à la recherche de l’héritage de l’horreur coloniale en Afrique de l’Ouest et déterre sa réalité choquante. 'African Apocalypse' suit les traces du commandant militaire colonial français Paul Voulet, qui a conduit une expédition militaire du lac niger au Tchad en 1899. Sous son commandement, des dizaines de milliers de personnes ont été massacrées au nom de la domination impériale. Alors que les communautés dévastées par une atrocité centenaire s’expriment pour la première fois, Nylander soulève des questions sur le racisme et les héritages colonials en cours.

La version originale du film est en anglais avec beaucoup d'intervention de la population locale en français. Le film est également maintenant disponible en hausa et sous-titré en anglais. Cliquez ci-dessous pour voir la bande annonce en hausa.

Lire la suite

The film documentary African Apocalypse is now available in Hausa

14 Juillet 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #cinema, #blackhistory, #UK, #ENG

Fresh from a successful release of the film in cinemas and on TV in West Africa, this screening of African Apocalypse, on Saturday 16th July at Arnolfini, Bristol, will be the UK premiere of the 2022 version in Hausa (with English subtitles) produced by the filmmakers in partnership with Arewa 24 Television in Kano, Nigeria. It will be followed by a short break then a panel discussion chaired by PARC board member Peninah Achieng-Kindberg with director Rob Lemkin and film participants Amina Weira and Ibro Abdou (streamed from Niger) joined by film maker and writer Imruh Bakari and Luke Wentworth from #GladColstonsGone Solidarity Group, Founder CEO of TOPPLE Consultancy.

This event is co-hosted by Migration Mobilities Bristol, Perivoli Africa Research Centre and Film and Television (University of Bristol) with Afrika Eye

All income from ticket sales will go to the Sanctuary Scholars Legal Fund to help pay for legal costs for University of Bristol Sanctuary Scholars.

Click on the link below to book your ticket now.

Lire la suite

Marvin, the most versatile and popular Zouk Artist

10 Juillet 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #marvinzouk, #music, #artist, #ENG, #carosika, #zouklovelondon

We were delighted to meet Marvin, an accomplished artist who incidentally grew a passion for Zouk music, a hugely popular Caribbean sound from Guadeloupe and Martinique, for close to two decades now and made it his own. Over his 16 years career span, he had the opportunity to tour the world and collaborate with many international artists such as Priscilla, Phylissia Ross from Haiti and Yasmine from Portugal. If you have ever listened or danced to Zouk music, then you are familiar with Marvin's music. That's how popular he is.

However, it's with great humility and simplicity that he converses in the lobby of his hotel in Farringdon on Sunday 2nd July whilst talking to two Caribbean bloggers asking him a wide range of questions on Zouk music. His manager is equally as humble. That night, Marvin will be performing at a Zouk Love event in a nearby venue called The Piano Works amongst the London Caribbean community. It's a huge night for the London Caribbean community since it is the first time in over 10 years that Marvin will perform in London and he is eager to reconnect with his fanbase and public over here.

Marvin has got a very interesting background. It was really interesting for us to discover that he actually is of mixed heritage, his dad being Ivorian and his mother from Brittany, France; which means that unlike most Zouk artists, he is not of Caribbean descent. Yet, from the day Marvin toured for the very first time in the French West Indies in 2006, he was warmly welcome and his music appreciated by all. His first album was called "Corps et Âme" which means Body and Soul. Followed 4 albums and hits, one of the most recent being 'Je serais là', in 2018 with Yasmine. Click below to watch the clip.

However, for the last couple of years, Marvin took some time out during the lockdown, spending time with his loved ones and recharging for what is to come. In 2022, Marvin resumed touring and is back in the studio working on some fresh sounds and diverse collaborations. From the Pacific Ocean, the Indian Sea across to the Atlantic and the Channel for those of us in the UK, Marvin tirelessly shares his passion of music, gives love and receive it from his fanbase all over the world.

So without further ado, make sure to check Marvin's music on all different platforms.

Marvin was interviewed by Caro Sika, our cultural mediator.

Marvin was interviewed by Caro Sika, our cultural mediator.

Lire la suite

Tomorrow is #blackoutday2022

6 Juillet 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #blackoutday2022, #africansinukraine, #ENG

Tomorrow is #blackoutday2022

Afro Culture will participate in the 3rd global annual economic boycott condemning the dehumanisation of Black people worldwide. In 2022, #blackoutday2022 denounce:

- the racist treatment experienced by African Nationals leaving Ukraine warzone and the EU refusal to grant African students temporary protection to enable them to continue their studies, access welfare and accommodation across the EU.

- the ongoing torture and murders committed by the Moroccan police with the approval of the Spanish government (by extension the EU) against hundreds of African migrants at Melilla border

See link below of experiences encountered by an African National fleeing Ukraine.

https://africansupporters.tv/africans-in-ukraine-strip-search-in-frankfurt-germany

To participate tomorrow  in #blackoutday2022, here is what you need to do:

1. DO NOT SPEND ANY MONEY ON THAT DAY
 
2. PUBLISH THE BLACKOUTDAY2022 FLYER ON YOUR SOCIAL MEDIA PROFILE/STATUS/WALL USING THE HASHTAG #BLACKOUTDAY2022
 
3. IF YOU NEED TO BUY FOOD, TOILETRIES, GRAB LUNCH OR DINNER OUT ON THE DAY, ONLY BUY BLACK AND SUPPORT A BLACK OWNED BUSINESS
 
4. IF YOU BUY BLACK ON THE DAY, SHOWCASE THE BUSINESS ON YOUR SOCIAL MEDIA WITH A PIC, REEL, TAG, ALWAYS USING #BLACKOUTDAY2022
 
Lire la suite

Comment participer au #blackoutday2022

6 Juillet 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #FR

Comment participer au #blackoutday2022

Demain, c'est le #blackouday2022. Afro Culture paticipera à ce 3ème boycott économique global et annuel visant à condamner la déshumanisation  des populations noires dans le monde entier.

En 2022, le #blackoutday2022 dénonce:

-le traitement raciste à l'encontre des citoyens africains quittant la zone de guerre ukrainienne et le refus de l'Union européenne de donner aux étudiants africains la protection temporaire dont bénéficient les citoyens ukrainiens.

- la torture et les meurtres perpétrés par la police marocaine avec le soutien du gouvernement espagnol (par extension de l'UE) à l'encontre de centaines de citoyens africains à la frontière de Melilla.

Voir le lien ci-dessous pour écouter le témoignage d'un citoyen africain fuyant l'Ukraine (uniquement disponible en VO et sous-titré en allemand).

https://africansupporters.tv/africans-in-ukraine-strip-search-in-frankfurt-germany

Voici les consignes ci-dessous pour participer demain au #blackoutday2022.

1. NE DÉPENSEZ PAS D'ARGENT

2. AFFICHEZ LE VISUEL DE BLACKOUTDAY2022 SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX/STATUT EN UTILISANT LE HASHTAG #BLACKOUTDAY2022

3. SI VOUS DEVEZ ACHETER DES PRODUITS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ, OU DÉJEUNER, DÎNER A L'EXTÉRIEUR, CONSOMMEZ EXCLUSIVEMENT NOIR ET SOUTENEZ DES AFROPRENEURS.

4. SI VOUS CONSOMMEZ NOIR, DONNEZ DE LA FORCE AU COMMERCE SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX EN PARTAGEANT UNE PHOTO, REEL, TOUJOURS EN UTILISANT LE HASHTAG #BLACKOUTDAY2022

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>