Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

afroculture

Serge Aimé Coulibaly, un artiste burkinabé engagé

3 Mai 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #serge aimé coulibaly, #artiste, #danse, #afroculture, #carosika, #2021, #patrimoine culturel

Photo Credit: Lydia Nesvadba

Photo Credit: Lydia Nesvadba

Serge Aimé Coulibaly est né à Bobo Dioulasso le 12 mars 1972. Depuis 2002, il travaille en Europe et dans le monde entier par le biais de la compagnie de danse Faso Danse Théâtre, dont il est le fondateur et directeur artistique . Il fondera également ANKATA, un laboratoire de recherche, création et production des arts de la scène situé à Bobo Dioulasso.

Serge Aimé Coulibaly fait ses débuts au sein de la compagnie Feeren au Burkina Faso, sous la direction d'Amadou Bourou, en tant que comédien, danseur et musicien. Cette première expérience lui permettra de partir en tournée en Afrique et en Europe. En 1998, il est choisi pour chorégraphier le spectacle d’ouverture de la Coupe d'Afrique des Nations, et en 1999 celle de l'ouverture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Depuis la création de sa compagnie Faso Danse en 2002, Serge Aimé travaille sur des thèmes complexes et tente de donner une véritable impulsion positive aux jeunes générations Son africanité est la source de son inspiration et avec son art, il veut créer une danse contemporaine puissante qui part du sentiment mais qui porte aussi réflexion et espoir. La puissance de son expressivité rend son travail universel et compréhensible sur tous les continents. Les pièces en date, produites sur différentes scènes européennes et africaines (festivals), en commençant par la plus récente sont Kirina (2018), Kalakuta Republik (2016), Nuit Blanche à Ouagadougou (2014), Fadjiri (2013), Khokuma 7° Sud (2011), Babemba (2008), Solitude d'un Homme Intègre (2007), A Benguer (2006), Minimini (2002).

Cliquez ci-dessous pour l'interview complet de Serge Aimé Coulibaly sur son parcours et son engagement politique lors de la 100ème représentation de sa pièce Kalakuta Republik, au Barbican Center, à Londres.

Serge Aimé Coulibaly s'entretient avec notre médiatrice culturelle Caro Sika lors de son passage à Londres.

Serge Aimé Coulibaly s'entretient avec notre médiatrice culturelle Caro Sika lors de son passage à Londres.

Lire la suite

Awilo Longomba, un artiste qui fédère

30 Avril 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #awilo longomba, #artiste, #musique, #afroculture, #2021, #patrimoine culturel

Photo Source: Web

Photo Source: Web

Awilo Longomba est un artiste chanteur et musicien congolais. Il est célèbre autant sur le continent que dans la diaspora et il se produit fréquemment sur la scène internationale. Depuis plus de deux décennies, Awilo Longomba est dans le top 3 des musiciens de la RDC et son style musical a transcendé le soukous, incorporant également l'afro pop et l'afro beat. Sa polyvalence musicale entraîne de nombreux featuring et collaborations avec d'autre artistes africains tels la diva nigériane Yemi Alade avec "Rihanna", « Zoungou remix » avec le guinéen Bebeto, "Enemy Solo" avec les P-Square.
Né le 6 mai 1962 en République démocratique du Congo, il héritera du talent musical de son père, le chanteur Vicky Longomba du Tout Puissant OK Jazz. Avant de commencer une carrière solo, Awilo sera batteur, notamment du groupe Viva La Musica et Loketo entre 1980 et 1994. En 1995, il abandonne la batterie pour le chant, et enregistre Moto Pamba, son premier disque sous son nom. Avec son deuxième album Coupé Bibamba en 1998, sa notoriété s'étend d'Afrique en Europe en passant par l'Amérique. Coupé Bibamba en featuring avec la chanteuse de Kassav Jocelyne Béroard, l'animateur Tutu Kaludji et Alain Mpéla de Wenge BCBG, deviendra son album phare et connaitra un énorme succès, suivi de Kafou Kafou en 2000 — qui gagne un prix au Kora Awards en 2001 (le 3ème en date ayant déjà reçu des awards en 1996 et 1997 pour ses albums précédents). En 2003, il sort Mondongo et en 2008 l'album Super Man, qui reçoit le Best Soukous Entertainer Award en 2009.
En 2016, après un long séjour dans son Kinshasa natal, Awilo sort « Kolo kwanga » où il célèbre la chikwange (manioc), un met congolais apprécié de tous. Dans le clip de cette chanson, il se fait entourer de plusieurs chroniqueurs musicaux de Kinshasa et du célèbre comédien kinois Fiston Saï Saï. 
Awilo Longomba est parmi les rares musiciens congolais à se produire chaque fois en Afrique Occidentale dans des pays comme le Nigeria, le Burkina Faso, le Cap-Vert et autres. C'est un artiste qui fédère et qui attire tout type de public.
Voir ci-dessous Awilo Longomba lors de ses retrouvailles avec la directrice artistique Chantal Loial au Richmix, à Londres.
Lire la suite

Princess Ademiluyi Ronke, the founder of Africa Fashion Week

28 Avril 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #2021, #fashion, #afroculture

Photo Credit: Allure Vanguard

Photo Credit: Allure Vanguard

Princess Ademiluyi Ronke is the great grand-daughter of the late Ooni Ajagun Ademiluyi, the King of the Ife Kingdom, now located in Osun State, Nigeria. She is the owner and founder of the award-winning fashion platform, Africa Fashion Week London and Nigeria. To date, the Fashion Week has gained global recognition and showcased over 1000 African and African inspired designers.

 Princess Ademiluyi Ronke was born in England and is a Law Graduate from Thames Valley University in London. In 2011, she founded Africa Fashion Week London in order to promote African Fashion globally. This year marks 10 years of her showcasing African fashion designers in London. Her Africa Fashion Week London platform is the longest running festival in the UK and Europe that supports and promotes emerging African designers. Under her supervision, organizations like the KwaZulu Natal Fashion Council, The Nigerian Export Promotion Council, The Seychelles Creative Enterprise and The Trade & Investment South Africa have all used the AFWL platform to showcase creative talents from their various countries to the world.

In 2015, she launched Africa Fashion Week Nigeria to provide an African platform to emerging African designers on the continent and give them the opportunity to showcase their collections in Europe, through Africa Fashion Week London.

In 2016 she was made the global and cultural ambassador of the Legacy of the Iconic Queen Moremi. The late ‘Moremi Ajasoro’ is an historical figure of extraordinary dimensions in Ife, who saved her people and heritage from extinction.

Princess Ademiluyi Ronke uses the Queen Moremi Initiative to promote female leadership, mentorship and entrepreneurship programs for young women. She also campaigns against trafficking of young women in Nigeria.

We've had the opportunity to attend Africa Fashion Week London on two occasions. Click on the video below to watch our first experience of Africa Fashion Week London. A real feast for the senses!

Lire la suite

Legendary Soul Singer Omar

21 Avril 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #music, #artist, #omar, #2021, #afroculture, #carosika, #interview

Photo Source: Web

Photo Source: Web

Omar Christopher Lye-Fook, known professionally as Omar, is an internationally acclaimed and exceptional soul singer, songwriter and musician, who has been praised by the likes of  Maxwell, Erykah Badu and Stevie Wonder. Stevie Wonder actually wrote him a song which they recorded together as a duet 15 years later.

Omar was born on 14th October 1968 in London. His father, Byron Lye-Fook was a studio musician and drummer who worked with reggae legends Bob Marley and Horace Andy, as well as the Rolling Stones. At age five, Omar was already learning how to play the drums. During his school years, he completed formal training in piano, trumpet/coronet, and other percussion instruments. He also spent two years at Chetham’s School of Music in Manchester, and the Guildhall School of Music in London. Recording for his father's Kongo label, Omar debuted in 1985 with the single "Mr. Postman" at age 16. He shot to fame in 1991 with his single "There’s Nothing Like This". It reached number 14 in the UK Singles Chart.

In the 1990s, He recorded the albums There's Nothig Like This, Music, For Pleasure and This is Not a Love Song in and towards the end of that decade moved on to major-label RCA. When he parted ways with the label, Omar constructed his own studio and established the record label Blunt Music. He released Sing (If you want it) in 2006. Omar received the Best Neo-soul Act and Outstanding Achievement Awards at the Urban Music Awards, which acknowledges urban music artists around the globe. He was also appointed Member of the Order of the British Empire in 2012. The next year, he released The Man and in 2017 Love In Beats on the Freestyle label, which took three years to make with the collaboration of his baby brother, known professionaly as Scratch Professor (aka Roland). Roland is a Grammy Winning producer, remixer and DJ.

Omar's voice is extra soulful and distinctive although he hated the sound of his voice when he first started performing. He is now described by some as the father of British Neo soul. However, Omar knows no musical boundaries.His influences are wide and varied, including ragga, hip-hop, funk, jazz-pop, rock, and Latin/Caribbean music. 

More recently, before the pandemic, Omar was awarded the Music Honour at the Black Magic Awards 2019 at the Criterion Theatre in the heart of London.

Watch his interview and his word of advice for upcoming artists.

Lire la suite

Michel Pinheiro, de Cotonou à Cuba

18 Avril 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #artiste, #musique, #2021, #carosika, #michelpinheiro, #africansalsaorchestra, #afroculture, #focusafrica

Photo Credit: Web

Photo Credit: Web

Michel Pinheiro, né Cosme Michel Odjougbele Pinheiro, est un compositeur, arrangeur et musicien de salsa d'origine béninoise. Né le 25 septembre à Pobè, dans le Sud du Bénin, Il fait ses débuts au sein d'une chorale de jeunes de sa paroisse et s'initie à la guitare à l'âge de 17 ans.

C’est au prestigieux lycée Behanzin de Porto Novo que sa carrière prend un tournant décisif quand il a l’opportunité de se rendre en Côte d’Ivoire, la plaque tournante de la musique en Afrique de l’Ouest. Il y rencontre le doyen Mamadou Doumbia auprès duquel il perfectionnera son apprentissage et s'initiera au trombone, qui deviendra plus tard son instrument de prédilection.

Sa collaboration avec Mamadou Doumbia porte ses fruits. Michel Pineihro accompagnera quelques années plus tard de grandes stars ivoiriennes comme Nayanka Bell ou Gadji Celi. En 1996, son chemin croise, cette fois-ci, celui d’un jeune reggaeman : Tiken Jah Fakoly. Michel Pinheiro lui suggère alors d’introduire des cuivres dans ses compositions. Une proposition qu’accepte Tiken Jah Fakoly. Michel Pinheiro devient donc le chef d’orchestre des « Djelys », le groupe qui l'accompagnera lors de ses tournées jusqu'en 2012.

Mais le tromboniste est avant tout un salsero. Faire de la salsa équivaut pour lui à se rapproprier une musique née sur le continent, dont la rythmique est inspirée des rythmes vaudou du Bénin.

Le premier album solo de Michel Pinheiro sort en 1999 et s'intitule Espoir. Suivront Agoh (2006), Bénin (2009), ainsi qu'un album hommage à son père spirituel Mamadou Doumbia en 2010.

En 2014, il monte le groupe African Salsa Orchestra avec lequel il continue à se produire sur des scènes internationales. Ils produiront ensemble un album du même nom. Michel Pineihro fait revivre au Bénin et sur le continent la musique de sa jeunesse et de ses aieux.

Lire la suite

The EP "A Guy Like Me" by Tanzanian artist Tofa Jaxx

9 Avril 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #music, #tofajaxx, #artist, #2021, #afroculture

NEW ALBUM RELEASE The EP "A Guy Like Me" by Tanzanian artist Tofa Jaxx

NEW ALBUM RELEASE The EP "A Guy Like Me" by Tanzanian artist Tofa Jaxx

"A Guy Like Me" brings together Tofa Jaxx's first songs, which he wrote between 2016 and 2017. It was the time when he decided to completely dedicate his life to music. In the four songs, Tofa experiments with his extraordinary smokey voice and combines it with a sense of Neo soul harmonies and emotional soul-vocals. The lyrics of the songs are all about a young man from Tanzania, who is burning to set off to new shores.

2021 is going to be an interesting year for the young songwriter. Over the last month, he has been working tirelessly on new music.
UMENIKAA was just released a couple of weeks ago. More songs are already lined up and he is working on his first international album which is planned to come out later this year.
With his music, Tofa Jaxx is daring a different path from the Tanzanian norm, away from Bongo Flava and other mainstream sounds.

Here is one of our favorite EP track just released : I WANT YOU

You want so support African artists and African music, check out #soulidarity.

Lire la suite

Beverley Knight - Powerful and Beautiful

20 Mars 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #afroculture, #beverleyknight, #awards, #music, #artist, #interview, #carosika

 In this edition of 'Black Legacy', we will be presenting the charming and powerful singer, Beverley Knight.

In this edition of 'Black Legacy', we will be presenting the charming and powerful singer, Beverley Knight.

Beverley Knight is an English recording artist and musical theatre actress who released her first album The B-Funk in 1995. Heavily influenced by American soul music icons such as Sam Cooke and Aretha Franklin, Beverley Knight has released eight studio albums. Widely labelled as one of Britain's greatest soul singers, she is best known for her hit singles "Greatest Day", "Get Up", "Shoulda Woulda Coulda" and "Come as You Are".

After more than a decade in the music industry, she was appointed a MBE in 2006 in recognition of her contribution to British music. In September 2005, Knight was made an honorary Doctor of Music by the University of Wolverhampton. After receiving a host of awards, including three MOBO Awards Beverley Knight was presented with a Lifetime Achievement Award in 2004 at the Urban Music Award in London. Beverley Knight supported Prince during his residency at the O2 Arena and also performed at the concert after parties. As a result of this, she was flown to perform at his Oscars party in front of A-list stars and received a standing ovation from stars such as Quincy Jones.

In 2019, Knight celebrated 25 years in music with the release of the live album BK25.

Click on the video below to see Beverley Knight's interview by our cultural mediator Caro Sika at the Black Magic Awards Ceremony in London at the Criterion Theatre, as she received her Music Honour.

Lire la suite

Richard Bona, quand le talent s'allie à l'excellence

20 Mars 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #afroculture, #richard bona, #artiste, #carosika, #musique, #patrimoine culturel

Richard Bona, quand le talent s'allie à l'excellence
Dans cette édition de la rubrique 'Patrimoine Culturel', un coup de coeur pour Richard Bona, artiste et musicien accompli.

Bona Pinder Yayumaytalolo, alias Richard Bona, est né en 1967 de parents musiciens à Minta, au Cameroun. Il se fait d’abord connaître en tant que bassiste avant de mener une carrière de chanteur auteur-compositeur-interprète par laquelle il fait rayonner sa langue maternelle le douala et son héritage culturel.

Après avoir émigré en Allemagne à 22 ans, il emménage en France afin de suivre des études de musique. Il joue alors dans divers clubs de jazz aux côtés de Jacques Higelin, Didier Lockwood, Manu Dibango ou encore Salif keita.

N'ayant pas obtenu la possibilité de résider en France, il part à la découverte de New-York et choisi de s'y installer en 1995. Il y rencontre le claviériste de Weather Report Joe Zawinul et accèdent à la scène internationale en jouant avec des artistes mondialement réputés tels qu'Herbie Hancock, Chick Corea ou Harry Connick Jr.

Richard Bona sort son premier album solo, Scenes from my life, en 1999, accueillant entre autres en studio le saxophoniste Michael Brecker et le pianiste Jean-Michel Pilc. Les albums Reverence et Munia : suivront en 2001 et 2003, et en 2004 il est récompensé aux Victoires du Jazz. Un an plus tard, sort l’opus Tiki où il invite John Legend, Susheela Raman et le chanteur brésilien Djavan. Cet album se verra nommé aux Grammy Awards. L’album Bona Makes You Sweat et The Ten Shades of Blues sortent en 2008 et 2009 et en 2012, Richard Bona reçoit le Grand prix Jazz de la Sacem. Son album Bonafied est édité en mai 2013 par un label d Universal Music Group


Depuis 2014, Richard Bona travaille avec Quincy Jones et produira d'autres albums dont Heritage en 2016 et Bondeko en 2017. Il apparaitra d'ailleurs dans le documentaire retraçant les 70 ans de carrière de Quincy Jones produit par Netflix en 2017. Richard Bona est également entrepreneur et notamment le propriétaire du club Bonafide à Manhattan et le Nubia en région parisienne.

Cliquez ci-dessous pour visionner son interview avec notre médiatrice culturelle Caro Sika au Jazz Café à Londres.

Richard Bona interviewé par notre médiatrice culturelle Caro Sika

Richard Bona interviewé par notre médiatrice culturelle Caro Sika

Lire la suite

LES 7 PRINCIPES DE KWANZAA

20 Décembre 2020 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #kwanzaa, #panafricanisme, #histoire, #afroculture, #2020

LES 7 PRINCIPES DE KWANZAA

Kwanzaa se célèbre du 26 décembre au 1er janvier et tire son essence de la notion de famille ainsi que de la culture et la sagesse. Elle a été créée en 1966 par Maulana Karenga, professeur d'Africana Studies, militant des droits civiques et du pan-africanisme. Elle invite tous les afrodescendants à établir leur propre système de valeurs, à partir de leurs propres références et vécus et a pour but de réaffirmer les liens indestructibles entre l'Afrique et toute sa diaspora à travers le monde. Kwanzaa est donc une fête culturelle et non-religieuse et peut être célébrée par tout afrodescendant, quelque soit ses convictions religieuses.


Kwanzaa est un mot de la langue Swahili qui signifie "premiers fruits". Elle se réfère aux fêtes agricoles qui suivent communément les récoltes et donnent lieu aux réunions de famille, aux souvenirs des ancêtres , à l'expression de notre culture traditionnelle de base. Les familles qui la célèbrent allument les bougies noires, vertes et rouges disposées sur un candelabre à sept branches, le Kinara. Le noir symbolise les personnes, le rouge, leur lutte et le vert, l’emblème de l’avenir et de l’espoir né de ce combat (couleurs du nationalisme panafricain).

Continuez à lire ci-dessous pour découvrir les 7 principes:

 

 

Les sept bougies de Kwanzaa représentent sept principes fondamentaux appelés en Swahili, Nguzo Saba, ancrés dans la tradition africaine et sur lesquels, tout au long de la semaine, méditent ceux qui célèbrent la fête :

1. L’unité (Umoja en swahili) – unir les familles, les communautés, la nation et le peuple noir au sens large du terme;

 

2. L’auto-détermination (Kujichagulia)– veiller à ce que nous définissions nous-mêmes notre identité et assumions la responsabilité de nos choix et comportements;

 

3. Le travail et la responsabilité solidaires (Ujima) – s’entraider et œuvrer pour renforcer notre communauté et être force de proposition pour résoudre nos problèmes collectivement;

 

4. L’économie solidaire (Ujamaa)– bâtir et soutenir des commerces appartenant à des Afrodescendants et contribuer au développement et à la richesse de notre économie;

 

5. Le but (Nia) – commémorer les cultures, les coutumes et l’histoire africaine afin de restaurer notre peuple à sa grandeur initiale;

 

6. La créativité (Kuumba)– faire preuve d’imagination pour améliorer et embellir notre communauté;

 

7. La confiance (Imani)– avoir confiance en notre Créateur, dans les familles, les dirigeants, les enseignants et les leaders de notre communauté, et leur apporter notre soutien ainsi que croire en la noblesse et la victoire de la lutte pour la cause panafricaine.

 

Et vous, quel principe vous challenge le plus? Quels sont ceux que vous intègrerez à vos résolutions de début d'année?

Sur ce, nous vous souhaitons de belles fêtes de Kwanzaa et une très bonne année.

 

Pour plus d'infos sur Afro Culture, cliquez le lien ci-dessous

Lire la suite

LOBBYNOIR : 5 APPS EN UNE!

17 Décembre 2020 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #brand, #business, #ujamaa, #tech, #afroculture, #2020, #lobbynoir

Avez-vous déjà entendu parlé de LobbyNoir, l'entreprise solidaire conceptrice de l'app de géolocalisation des entrepreneurs afrodescendants où qu'ils soient dans le monde.

L'entrepreneur se référence, le consommateur le géolocalise pour consommer.

C'était déjà une innovation en 2017 et elle répertorie maintenant plus de 2000 entrepreneurs.

Mais le génie du CEO de LobbyNoir, Mfunguamoyo KiaKanua ne s’arrête pas là. Il a maintenant créé 5 apps en une.

En téléchargeant l'application LobbyNoir à partir de Google Play ou Apple Store, vous avez dès lors accès:

- au nouvel annuaire optimisé de référencement gratuit

- à la Marketplace LobbyNoir pour acheter les produits directement en ligne

- au site de billetterie LobbyNoir pour créer vos évènements

- à la Voix Noire, outil de sondage statistique

- au site officiel de LobbyNoir avec accès à tous ses services et offres marketing

Le 1er onglet sur la droite est l'annuaire LobbyNoir

Le 1er onglet sur la droite est l'annuaire LobbyNoir

Le deuxième onglet à gauche est la MarketPlace https://marketplacelobbynoir.com/

Le deuxième onglet à gauche est la MarketPlace https://marketplacelobbynoir.com/

L'onglet du milieu est la Billetterie.

L'onglet du milieu est la Billetterie.

Le 4ème onglet à droite est la Voix Noire.

Le 4ème onglet à droite est la Voix Noire.

Le 5ème onglet à droite est le site officiel de LobbyNoir.

Le 5ème onglet à droite est le site officiel de LobbyNoir.

Vous pouvez télécharger l'appli dès aujourd'hui à partir de votre Android. Voir les liens suivants.

Si vous avez déjà télécharger l'app, assurez-vous de la mettre à jour pour accéder à toutes ses fonctionnalités.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>