Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

cameroun

Découvrez AN'SHAWAL et sa fondatrice Victorine

5 Juillet 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #anshawal, #fashion, #afroculture, #afrocultureblog, #2021, #blackoutday2021, #business, #france, #FR, #cameroun

Victorine, la fondatrice de la marque Anshawal

Victorine, la fondatrice de la marque Anshawal

Victorine est française d'origine camerounaise. Étant fan de nos tissus africains, elle a longtemps cherché des articles ( sacs, vêtements et autres ...) faits de ces mêmes tissus sans succès alors elle s'est mise à créer. Au début, c'était pour sa famille et elle-même puis ses amis ont aimé ces créations et l'ont conseillé de se lancer pour en faire un business. Pour ce faire, Victorine a donc sous son bagage  trois formation: stylisme - modélisme, création de site internet et marketing numérique et c'est grâce à la motivation, le soutien de ses amis, sa famille et à sa détermination à réussir dans ce monde qu'elle continue sans se lasser.


 An’shawal est une entreprise basée sur Metz ( France), elle est spécialisée dans la création et la vente d’articles de mode tels que: les sacs, les foulards, les vêtements, les bijoux faits de perles et de tissus et bien d’autres . Depuis 2020, An'shawal met tout en œuvre afin de satisfaire sa clientèle en lui apportant des articles uniques fait main et, si besoin, fait sur mesure d’une simple demande. An'shawal utilise principalement le tissu africain 100% coton auquel elle peut ajouter d'autres tissus tels que: la soie, le voile, le cuir, le simili cuir, la dentelle etc….. N'hésitez pas à les contacter et ils se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions.

Voir ci-dessous quelques-unes des créations customisées Anshawal.

Pour consulter plus d'articles et obtenir vos 10% de réduction le 07.07.21, RDV sur le site Anshawal, promo code ASW10
Pour consulter plus d'articles et obtenir vos 10% de réduction le 07.07.21, RDV sur le site Anshawal, promo code ASW10

Pour consulter plus d'articles et obtenir vos 10% de réduction le 07.07.21, RDV sur le site Anshawal, promo code ASW10

Lire la suite

Richard Bona, quand le talent s'allie à l'excellence

20 Mars 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #afroculture, #richard bona, #artiste, #carosika, #musique, #patrimoine culturel, #FR, #cameroun

Richard Bona, quand le talent s'allie à l'excellence
Dans cette édition de la rubrique 'Patrimoine Culturel', un coup de coeur pour Richard Bona, artiste et musicien accompli.

Bona Pinder Yayumaytalolo, alias Richard Bona, est né en 1967 de parents musiciens à Minta, au Cameroun. Il se fait d’abord connaître en tant que bassiste avant de mener une carrière de chanteur auteur-compositeur-interprète par laquelle il fait rayonner sa langue maternelle le douala et son héritage culturel.

Après avoir émigré en Allemagne à 22 ans, il emménage en France afin de suivre des études de musique. Il joue alors dans divers clubs de jazz aux côtés de Jacques Higelin, Didier Lockwood, Manu Dibango ou encore Salif keita.

N'ayant pas obtenu la possibilité de résider en France, il part à la découverte de New-York et choisi de s'y installer en 1995. Il y rencontre le claviériste de Weather Report Joe Zawinul et accèdent à la scène internationale en jouant avec des artistes mondialement réputés tels qu'Herbie Hancock, Chick Corea ou Harry Connick Jr.

Richard Bona sort son premier album solo, Scenes from my life, en 1999, accueillant entre autres en studio le saxophoniste Michael Brecker et le pianiste Jean-Michel Pilc. Les albums Reverence et Munia : suivront en 2001 et 2003, et en 2004 il est récompensé aux Victoires du Jazz. Un an plus tard, sort l’opus Tiki où il invite John Legend, Susheela Raman et le chanteur brésilien Djavan. Cet album se verra nommé aux Grammy Awards. L’album Bona Makes You Sweat et The Ten Shades of Blues sortent en 2008 et 2009 et en 2012, Richard Bona reçoit le Grand prix Jazz de la Sacem. Son album Bonafied est édité en mai 2013 par un label d Universal Music Group


Depuis 2014, Richard Bona travaille avec Quincy Jones et produira d'autres albums dont Heritage en 2016 et Bondeko en 2017. Il apparaitra d'ailleurs dans le documentaire retraçant les 70 ans de carrière de Quincy Jones produit par Netflix en 2017. Richard Bona est également entrepreneur et notamment le propriétaire du club Bonafide à Manhattan et le Nubia en région parisienne.

Cliquez ci-dessous pour visionner son interview avec notre médiatrice culturelle Caro Sika au Jazz Café à Londres.

Richard Bona interviewé par notre médiatrice culturelle Caro Sika

Richard Bona interviewé par notre médiatrice culturelle Caro Sika

Lire la suite

L'amour est une histoire de sorcellerie par Nathalie Tientcheu!

24 Avril 2020 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #auteur, #livre, #ujamaa, #afroculture, #2020, #FR, #nathalietientcheu, #cameroun

Un roman captivant qui parle d'Amour vécu et relaté par un père, une mère, un mari, un amant, des enfants. C'est le parcours de l'Amour filiale et parental, celui qui existe entre un homme et une femme, l'Amour de nos morts car en Afrique un mort ne meurt pas, il vous accompagne…

 
L'amour est une histoire de sorcellerie par Nathalie Tientcheu!

"Lors de mon fameux voyage dans ces nombreux pays d'Afrique, lorsque j'entendais quelqu'un parler d'Amour, il ne disait jamais :" je suis Amoureux, je l'aime" mais "je ne sais pas pourquoi je suis comme ça ! Je ne sais pas ce qu'il ou elle m'a fait ?" Bien sûr sans jamais évoquer la sorcellerie mais pour qu'il y ait ce même écho dans tous ces pays visités, je trouvais que cela donnait à l'Amour quelque chose de mystique voire de métaphysique.

Peut-on expliquer un coup de foudre ? Car pour l'homme Africain et l'homme Antillais, l'Amour n'est pas rationnel ! Dans la vie de tous les jours, nous avons le contrôle, ce qui n'est pas le cas en Amour. On peut faire beaucoup de choses par Amour ! D'ailleurs très peu sont les gens qui disent je t'aime, il y a cette pudeur que l'on retrouve partout en Afrique. On chante l'amour mais nous n'en parlons pas ! Et pour finir, je ne connais pas une seule famille africaine qui n'a pas une belle-soeur, un beau-frère, une belle-mère qu'il ne suspecte pas de sorcellerie !

C'est pourquoi j'ai donné comme titre à mon roman "L'Amour est une histoire de Sorcellerie." Mon roman parle de l'Amour. L'Amour Filiale et parental, entre un homme et une femme, l'Amour de nos morts car en Afrique un mort ne meurt pas, il vous accompagne… Il retrace la vie d'une famille Camerounaise mais surtout d'un père polygame, animiste avec des enfants nés en France."

Lire la suite

Phenomenal Richard Bona at the Jazz Cafe London, Tour 2018

23 Novembre 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #carosika, #interview, #artist, #music, #afroculture, #2018, #richardbona, #ENG, #cameroun

Photo Credit: Giuliano Eboulia

Photo Credit: Giuliano Eboulia

What a fabulous experience seeing and listening to Richard Bona and his Live Band’s performance in the intimacy of the iconic London Jazz Cafe this week and no we didn’t want it stop although he tried hard (for almost 30mns passed his set time) to put us to sleep in the most creative way ever….

Photo Credit: Giuliano Eboulia

Photo Credit: Giuliano Eboulia

Richard Bona is just an incredible and charismatic being, a substantial artist and a huge musical reference in « mankind » register. Not only is his voice smooth, surreal and unique, his music ecclectic and sophisticated, he just connects with any « nation and tribe » on earth !!! We all shared in this remarkable moment of musical genius as Richard connected with the audience representing different countries and started speaking and singing in Italian, « Hungarian », Hindi or Marathi perhaps as he referred to his fans in Mumbai, to name just a few, and even Japanese !!! Yes, while holding a professorship of Jazz music at New York University, Richard Bona spent 4 years learning Japanese (for free !!! as he boasted on stage). We all laughed at his facial expressions as he recalled the astonishement of Japanese tourists on NY tube as he directed them in their native language….. A black man speaking ……………. !!! Anyhow you got it !!!

Photo Credit: Giuliano Eboulia

Photo Credit: Giuliano Eboulia

And the songs he performed that night are just a display of his artistic prowess !! such as Kalabancoro released in 2003 with great groove and tunes, keys and brilliant shifts in sound perspective ; New Bell released in 1999 which alternates between African polyrhythms and bits of jazzy swing, it also encapsulates the depth of the artist as he tells the story, in his native Cameroonian language Douala, of a man falsely imprisoned for 15 years in the Cameroonian prison called New Bell. It has to be said, Richard Bona’s grandfather was a ‘griot’ (West African StoryTeller to keep it simple).

Richard also performed the song « Please don’t stop » birthed from his collaboration with John Legend released in 2005 on his fourth solo album Tiki, which was nominated for Best Contemporary World Music Album at the 49th Grammy Awards, as well as the song Muntula Moto from his latest album Heritage that he released in 2016 under Quincy Jones’ Qwest Label. The title of the song actually means « the benediction of a long life » which talks of the wisdom of old age.

It was a delightful moment !! The cultural and artistic contribution of a great Son of Africa to music and mankind. Sticking to his roots and yet transcending them to a universal musical expression !! Our legacy !!

Thank you Richard Bona and to you all, make sure to check out when this amazing artist comes to your hometown.

See tour dates and locations below, more to come in 2019 !!

Richard Bona and his Live Band at the Jazz Cafe London Tour 2018 - Photo Credit: Giulano Eboulia
Richard Bona and his Live Band at the Jazz Cafe London Tour 2018 - Photo Credit: Giulano Eboulia
Richard Bona and his Live Band at the Jazz Cafe London Tour 2018 - Photo Credit: Giulano Eboulia

Richard Bona and his Live Band at the Jazz Cafe London Tour 2018 - Photo Credit: Giulano Eboulia

Richard Bona Tour 2018

Richard Bona Tour 2018

Lire la suite

Roger Milla surnommé Le Vieux Lion

20 Mai 2018 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #sport, #rogermilla, #afroculture, #2018, #panafricanisme, #cameroun

Roger Milla surnommé Le Vieux Lion

Roger Milla, né Albert Roger Mooh Miller le 20 mai 1952 à Yaoundé au Cameroun, est un ancien footballeur camerounais qui évoluait au poste d'avant-centre et aura marqué toute une génération mondiale de football après sa participation à la Coupe du monde 1990 en Italie, où à 38 ans, un âge où la plupart des footballeurs jouant ont pris leur retraite, il marquera 4 buts lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1990.

Quatre ans plus tard, à l'âge de 42 ans, il devient le plus vieux buteur de l'histoire de la Coupe du Monde en marquant contre la Russie dans la Coupe du Monde de la FIFA 1994.

Dans les années qui ont suivi, il a été reconnu comme étant un pionnier de l'anticonformisme et de nombreuses célébrations de buts originales vu depuis. Il a été nommé parmi les 125 plus grands joueurs de football en 2004 par le joueur de football brésilien Pelé.

En 2007, il a été nommé par la Confédération Africaine de Football comme le meilleur joueur africain des dernières 50 années.

Lire la suite