Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

lazoumizik

LAKOU MIZIK ET JOSEPH RAY PRESENTENT LEUR PREMIER SINGLE 'OGOU (PRAN KA MWEN)'

7 Juin 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #2021, #musique, #afroculture, #FR, #lazoumizik

LAKOU MIZIK ET JOSEPH RAY PRESENTENT LEUR PREMIER SINGLE 'OGOU (PRAN KA MWEN)'

Le groupe emblématique haïtien Lakou Mizik et le producteur de musique electro Joseph Ray partagent leur premier single Ogou (Pran Ka Mwen), partie intégrale de leur projet vidéo "Leave The Bones". Le morceau est disponible sur toutes les plateformes via Anjunadeep dès maintenant.

Lakou Mizik et Ray présentent en avant-première le premier single de l’album, 'Ogou (Pran Ma Kwen)', nous donnant un aperçu de l'album qui sortira le 6 août. Caractérisé par des cordes vibrantes, des rythmes haïtiens traditionnels et un refrain jubilatoire, « Ogou (Pran Ka Mwen) » est un appel passionné à l’esprit vaudou du fer et de la guerre pour demander sa protection contre la brutalité des batailles quotidiennes de la vie - « Ogou, vous m’avez amené ici, prenez soin de moi. »
Depuis sa création, Lakou Mizik a cherché à redéfinir les conceptions d’Haïti à travers sa musique. Le groupe de neuf musiciens, formé en 2010, est emblématique du melting pot qu’est la culture musicale d’Haïti. La figure de proue de Lakou, Sanba Zao, l’un des dix seuls poètes originaux de Sanba à rester, a joué un rôle central dans le mouvement rasin (racines) d’Haïti des années 1980 qui cherchait à réinventer la musique vaudou haïtienne traditionnelle par une expérimentation radicale avec des instruments modernes. Cet esprit de la riche histoire musicale d’Haïti est aussi celui de Lakou Mizik aujourd’hui; un ensemble multigénérationnel mélangeant les genres qui joue de la musique traditionnelle haïtienne avec une énergie punk et un sens profond de leur héritage. Leave the Bones brosse un portrait musical, un nouvel aperçu d’un pays souvent mécompris. À travers des chants vaudou, des airs de danse Rara et des chansons de protestation contemporaines, le disque transmet l’auditeur au cœur spirituel d’Haïti, un endroit qui reste un mystère pour les étrangers et une source de fierté pour chaque Haïtien. Peu d’albums parviennent à évoquer un temps et un lieu avec un effet aussi surprenant que cet improbable collaboration   entre le groupe haïtien multigénérationnel Lakou Mizik et l’artiste Joseph Ray, lauréat d’un Grammy. Bien que possédant une rythmique  universelle, Leave the Bones est empreint d'une signification et d'une profondeur uniques à Haïti.

Lire la suite

DEBUT SINGLE 'OGOU (PRAN KA MWEN)'

30 Mai 2021 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #music, #2021, #afroculture, #ENG, #lazoumizik

  LAKOU MIZIK AND JOSEPH RAY   SHARE DEBUT SINGLE 'OGOU (PRAN KA MWEN)'  FROM NEWLY ANNOUNCED JOINT ALBUM 'LEAVE THE BONES'

LAKOU MIZIK AND JOSEPH RAY SHARE DEBUT SINGLE 'OGOU (PRAN KA MWEN)' FROM NEWLY ANNOUNCED JOINT ALBUM 'LEAVE THE BONES'

Iconic Haitian Band Lakou Mizik and electronic producer Joseph Ray share the debut single Ogou (Pran Ka Mwen) from their forthcoming project Leave The Bones. The track is available on all platforms via Anjunadeep now. 

 

Lakou Mizik and Ray premiere the album's debut single, 'Ogou (Pran Ma Kwen)', giving a telling look at what's to come. Characterised by vibrant strings, traditional Haitian rhythms and a jubilant chorus, 'Ogou (Pran Ka Mwen)' is an impassioned plea to the Vodou spirit of Iron and War for protection from the brutality of life's daily battles - "Ogou, you brought me here, take care of me." Since its inception, Lakou Mizik has sought to re-define people's conceptions of Haiti through its music. The nine piece band, formed in 2010, is emblematic of the melting pot that is Haiti's musical culture. Lakou's figurehead, Sanba Zao, one of only ten original Sanba poets left, played a central role in Haiti's Rasin (roots) movement of the 1980s which sought to re-imagine traditional Haitian Vodou music through radical experimentation with modern instruments. This spirit of Haiti's rich musical history underpins Lakou Mizik today; a multi-generational genre-blending ensemble that plays traditional Haitian music with a punk energy and a deep sense of their heritage. 

 

Leave the Bones paints a musical portrait, a fresh glimpse of an oft misrepresented country. Through Vodou chants, chest-pounding Rara dance tunes and contemporary protest songs, the record conveys the listener to Haiti's spiritual heart, a place that remains a compelling mystery for foreigners and a source of pride for every Haitian. Few albums manage to evoke a time and place with such startling effect as the unlikely collaboration Leave the Bones (out August 6th), between the multi-generational Haitian band Lakou Mizik, and Grammy-winning electronic music artist Joseph Ray. Leave the Bones is a record that sounds like it could come from nowhere else, and while its rhythms undoubtedly possess a universal danceability, their meaning and depth are also unique to Haiti.

Lire la suite