Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

nekundanlaba

AFRO beat film project of the filmmaker Ne Kunda Nlaba

11 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #carosika, #cinema, #dance, #music, #ujamaa, #afroculture, #2018, #nekundanlaba

Ne Kunda Nlaba, Congolese filmmaker, talks to me about his journey producing films during a coffee break in Brixton Lounge

While his passion for art has been evolving from young, it is in 2007 that Ne Kunda Nlaba chooses to focus on cinematography. According to him, filmmaking is the fusion of all the arts such as music, dance, photography, acting and others. Yet, his experience in Kinshasa, Congo, was that " creativity was there but resources were scarce". Creative Africans were confronted with the fact that although rich in ideas, investors did not support them financially. Ne Kunda observes that there is a work of valorization of the African cinema which is necessary in order for African investors to understand the value of producing films as an art and industry which could, in turn, encourage its development. According to him, the old paradigm needs to change. Since cinema has existed in Africa, the sources of funding almost came exclusively from Europe and filmmakers solely relied on foreign grants to carry out a project. This culture must change and we must apply different economic models to attract local investments..

Therefore, it is a year after his arrival in London that Ne Kunda Nlaba would have the opportunity to achieve his first short film. See below for the complete filmography of Ne Kunda Nlaba:


1. "The next" (2009), short film
2. "The Steel Pan" (2010) documentary
3. "Living without living" (2011) Documentary of 16 min
4. " Honey Bondowe" (2012), his first long-fiction film
5. "Abeti Masikini: The Battle of a woman" (2015) Documentary film
6. "Kimpa Vita: the Mother of the African revolution" (2016) documentary film


A committed artist, Ne Kunda Nlaba is often inspired by his own experiences and environment;  as for example the documentary Living without living, which speaks of Congolese refugees waiting for regularization of their stay in England; or Kimpa Vita, the mother of the Kongo resistance to the western invasion and colonialism, yet occulted by history. He would say "Through this documentary, I wanted to trace the life of the mother of the African revolution" Kimpa Vita" her fight for freedom, against slavery and the massacre and deportations of the people of the Kongo, as well as the restoration of the Kongo kingdom …" Ne Kunda Nlaba is a filmmaker who wants to use art for change.


For more info on the project Afro Beat, please continue to read below:

Ne Kunda Nlaba's new project "Afro Beat" is a long-fiction film in pre-production in which he is the producer, director and screenwriter. With Afro BeatNe Kunda wanted to work on a project representative of the African diasporas in England. Afrobeat is a musical genre that is increasingly gaining fame and notoriety and which is in phase with a younger public. Through Afro BeatNe Kunda brings a message tackling racism, discrimination, the difficulties that the minority communities may face in order to find a job at the height of their qualifications or ambitions, which often lead them to pursue other professional activities to make a living. And such is the plot of the film. Mala, a law graduate is destined for a career as a lawyer but chooses dance and choreography after failed attempts to find a job in Law firms. By borrowing money to Cahsman to start his business, he will confront  impossible situations orchestrated by the latter in order to compel him to sell drugs for him. His only way out: win a great competition of Afrobeat to reimburse Cashman.


Ne Kunda Nlaba invites us to take part and contribute to this project through crowdfunding. Afrobeat is a movie of positive representation of the Afro Community and which puts to contribution a young talented cast. The objective of the campaign of Crowdfunding is to raise £30,000, which represents less than a quarter of the budget of the film amounting to £100,000.


For more info, see the link below:

Ne Kunda Nlaba with Caro Sika

Ne Kunda Nlaba with Caro Sika

Lire la suite

AFRO BEAT projet cinématographique du cinéaste Ne Kunda Nlaba

11 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #cinema, #carosika, #danse, #musique, #ujamaa, #afroculture, #2018, #nekundanlaba

bande annonce AFRO BEAT

Ne Kunda Nlaba, cinéaste congolais, me parle de son parcours en tant que cinéaste lors d'une pause café à Brixton Lounge. Alors qu’il évolue depuis son plus jeune âge dans le milieu du théâtre, de la musique et de la danse et qu’il est conscient des ses talents artistiques depuis l’école, c’est en 2007 qu’il choisit de se focaliser sur le cinéma. Selon lui, le cinéma est la mise en commun de tous les arts. En effet, en réalisant un film, plusieurs éléments sont associés tels que la musique, la danse, la photographie, l’interprétation et autres. Pourtant, son expérience à Kinshasa était que « la créativité était là mais il y avait peu de moyens ». Les créatifs africains étaient confrontés au fait que bien que riche d’idées, les investisseurs ne soutenaient pas financièrement les projets cinématographiques.

Ne Kunda observe qu’il y a un profond travail de valorisation du cinéma africain qui est nécessaire afin de faire comprendre la valeur du film en tant qu’art et industrie ce qui pourrait favoriser son développement. Selon lui, il est nécessaire de changer le paradigme car depuis que le cinéma existe en Afrique, les sources de financement venaient quasi exclusivement de l’Europe et les cinéastes s’appuyaient uniquement sur ces subventions pour mener à bien un projet. Cette culture doit changer d’où l’utilité d’inciter les investisseurs africains à investir dans leurs propres films et de leur proposer des modèles économiques différents en vue de tirer un profit.

 C’est donc un an après son arrivée à Londres que Ne Kunda Nlaba aura l’opportunité de réaliser son 1er court métrage. Voir ci-dessous pour la filmographie complète de Ne Kunda Nlaba:

1. « The Next » (2009), court métrage

2. « The Steel Pan » (2010) documentaire

3. « Living Without Living » (2011) documentaire de 16 min

4. « Chérie Bondowe » (2012), son premier long-métrage de fiction

5. « Abeti Masikini : Le Combat d’une Femme » (2015) film documentaire

6. « Kimpa Vita: La Mère de la Révolution Africaine » (2016) film documentaire

Artiste engagé, Ne Kunda Nlaba s’inspire souvent de faits qui le touchent de près comme par exemple le documentaire Living without Living qui parle des réfugiés congolais en attente de régularisation de séjour en Angleterre ou Kimpa Vita, grand personnage occulté de la résistance Kongolaise à l’invasion occidentale et au colonialisme. Il en dira « à travers ce film documentaire, je veux retracer la vie de la mère de la révolution africaine « Kimpa Vita » en faisant découvrir sa lutte, son combat pour la liberté, la restauration du royaume Kongo et la lutte contre l’esclavage, le massacre et les déportations du peuple Kongo… » Ne Kunda est un cinéaste qui veut apporter le vent du changement et il estime que c’est un des rôles de l’art.

Pour plus d'infos sur le projet Afro Beat, continuez à lire ci-dessous:

Son nouveau projet « Afro Beat » est un long-métrage de fiction en pré-production dans lequel Ne Kunda Nlaba est producteur, réalisateur et scénariste. Avec Afro Beat, Ne Kunda désirait travailler sur un projet représentatif de la diaspora africaine en Angleterre. L’afrobeat est un genre musical qui prend de l’ampleur au niveau de l’industrie musicale et qui est en phase avec un public plus jeune. Par ce biais, Ne Kunda apporte un message concernant le racisme, la discrimination, les difficultés auxquelles les communautés minoritaires peuvent faire face pour trouver un emploi à la hauteur de leurs qualifications ou ambitions, faute desquelles elles se redirigent dans d’autres domaines pour survivre. Et telle est l’intrigue du film. Mala, diplômé de droit se destine à une carrière d’avocat mais se réorientera vers la danse et la chorégraphie pour gagner sa vie. En empruntant de l’argent à Cahsman pour démarrer son affaire, il se verra confronter à des situations impossibles orchestrées par ce dernier afin de le contraindre à devenir un dealer de drogue. Sa seule issue : gagner une grande compétition d’afrobeat afin de rembourser Cashman.

Ne Kunda Nlaba nous invite à prendre part et contribuer à ce projet par le biais d’un financement participatif. Afrobeat fait partie des films à représentation positive de la communauté afro et qui met à contribution de jeunes acteurs talentueux. L’objectif de la campagne de crowdfunding est de pouvoir réunir £30,000, ce qui n'est même pas un quart du budget du film qui se chiffre à £100 000.

Pour plus d’infos, voir le lien du Crowdfunding ci-dessous.

Ne Kunda Nlaba et Caro Sika

Ne Kunda Nlaba et Caro Sika

Lire la suite