Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

ukraine

What is happening to African students evacuating Ukraine?

6 Mars 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #2022, #ENG, #afroculture, #afrocultureblog, #sumy, #ukraine, #africansinukraine, #society

What is happening to African students evacuating Ukraine?

Afro Culture collaborated with a number of organisations in order to support the evacuation of all African civilians from the war zone in Ukraine. As organizations and members of civil society realize the magnitude of the problem, many Africans in the diaspora and neighboring countries decide to use their own funds to help survivors who manage to cross the border. Unfortunately, the order of priority to cross the border, confirmed by the African nationals and humanitarian organisations with whom we are in direct contact, is first of all for Ukrainian children, Ukrainian women, Ukrainian men and then all the others. Blacks are at the bottom of the list and we have had sources confirming that even with a Ukrainian passport, the treatment is different and blacks (children, women and men alike) are simply not given priority.

A particularly alarming situation is that of Sumy students, a town of Ukraine nearer the Russian border, where nearly 1000 African students are stranded in the university because the city has been under siege for 10 days and under bombardment. Diplomatic assistance is lagging behind, and students and parents are increasingly frustrated by the lack of proactivity of their respective governments and are losing confidence in their ability to intervene. Andy, the president of the Ghanaian students' union in Sumy, told us, "I think the world wants to see us all dead before they understand our situation." Through the coalition, we were able to identify and report African students from the following countries: Nigeria, Ghana, Tanzania, Namibia, Zambia, South Africa and Angola. It is therefore essential that the respective governments and the African Union intervene urgently.

The city of Sumy is bombed every day. Many students, who are by now undernourished and exhausted with no or limited access to water and electricity, have decided to try to evacuate of their own accord, being bribed for passage and asked to pay exorbitant taxi fares (more than 1000 dollars per person) to go to cities where access to stations and buses is easier, in the absence of an official statement guaranteeing a humanitarian corridor. This situation must be resolved as soon as possible and our students safely escorted out of the war zone. Click below to hear their testimonies.

https://www.instagram.com/p/Cau8JlYorA-/

Lire la suite

Qu’en est-il des étudiants africains en Ukraine?

6 Mars 2022 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #afroculture, #afrocultureblog, #sumy, #ukraine, #africansinukraine, #2022, #FR, #société

Video @bumsbeautyhairukraine

Video @bumsbeautyhairukraine

Afro Culture a collaboré avec divers partenaires afin de pouvoir apporter notre soutien pour évacuation de tous les africains hors de la zone de guerre. Alors qu’organisations et membres de la société civile réalisent l’ampleur du problème, nombre d’africains dans la diaspora et dans les pays avoisinants décident d’utiliser leurs propres fonds pour venir en aide aux rescapés qui arrivent à passer la frontière. Malheureusement, l’ordre de priorité our passer la frontière, confirmé par les ressortissants africains avec qui nous sommes en contact direct, est tout d’abord pour les enfants ukrainiens, les femmes ukrainiennes, les hommes ukrainiens et ensuite tous les autres. Les noirs figurent au bas de la liste et nous avons eu des sources confirmant que même avec un passeport ukrainien, le traitement était différent et les noirs ne sont tout simplement pas prioritaires.
Le  cas actuellement, particulièrement alarmant, est celui de Sumy ou près de 1000 étudiants africains sont bloqués dans l’université car la ville est en siège depuis 10 jours et sous bombardement. L’assistance diplomatique tarde et les élèves et parents sont de plus en plus frustrés par le manque de proactivité des gouvernements respectifs et perdent confiance en la capacité de leur gouvernement à intervenir. Andy, le président du syndicat des étudiants ghanéens nous confiait « Je pense que le monde veut nous voir tous morts avant de prendre conscience de notre situation ».
Nous avons pu recenser par le biais de la coalition les étudiants africains des pays suivants : le Nigéria, le Ghana, la Tanzanie, la Namibie, la Zambie, l’Afrique du Sud et l’Angola. Il est donc essentiel que les gouvernements respectifs et l’Union Africaine interviennent urgemment.

La ville de Sumy est bombardée chaque jour. Bon nombre d’étudiants sous alimentés et épuisés ont décidé de tenter l’évasion par des chemins de fortune, en payant au prix fort le passage (plus de 1000 dollars par personne en taxi) pour aller vers des villes où l’accès aux gares et bus serait plus facile, toujours dans l’attente d’un communiqué officiel garantissant un couloir humanitaire. Cette situation doit être résolue au plus vite et nos étudiants escortés en toute sécurité hors de la zone de guerre.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour entendre leurs témoignages.

https://www.instagram.com/p/Cau8JlYorA-/

Lire la suite