Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
afrocultureblog.com

fr

LA RAGE DE VIVRE de Bolewa Sabourin et Balla Fofana

18 Octobre 2018 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #auteur, #livre, #afroculture, #2018, #bolewasabourin, #FR

Crédit Photo: Damien Carduner

Crédit Photo: Damien Carduner

RÉSUMÉ


Né d’un père congolais de Kinshasa et d’une mère française de La Rochelle, Bolewa Sabourin est à l’image de toute une génération : au carrefour de ses multiples identités. Du haut de ses 33 ans, cet homme a connu l’exil depuis la naissance, voguant entre les ports d’attache géographiques et sentimentaux.
 
Abandons, absence de repères, décrochage scolaire, sans domicile fixe… Bolewa Sabourin a puisé sa rage de vivre dans les entrailles d’un monde déchaîné en se raccrochant à un militantisme effréné. La danse traditionnelle congolaise comme fil conducteur de sa vie, son héritage est devenu sa boussole, son outil de résilience face aux épreuves. Danseur et « artiviste », Bolewa Sabourin use aujourd’hui de l’art comme d’un instrument thérapeutique pour donner aux autres ce que la vie lui a refusé.
 
Sa trajectoire intense et pleine d’enseignements prouve que la détermination et le travail sont les seuls outils indispensables pour faire de sa vie une œuvre d’art.

BOLEWA SABOURIN

Élève du danseur-chorégraphe Mutshi Mayé, Bolewa a pendant plus de 20 ans appris les bases des différentes danses congolaises, dans la pure tradition, dansant accompagné de percussionnistes. Il fait de ses multiples identités un atout majeur en incorporant de nouveaux mouvements dans ses chorégraphies.
 

Bolewa Sabourin Crédit Photo: Damien Carduner

Bolewa Sabourin Crédit Photo: Damien Carduner

BALLA FOFANA

Balla Fofana est diplômé d’un Master en communication politique de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) et du Centre de Formation Professionnelle pour Journalistes (CFPJ). Ancien membre du Bondy Blog, il a également été journaliste au service économie de TF1 de septembre 2014 à août 2016. Il est actuellement en poste chez Libération et travaille également depuis 2014 sur des projets de sensibilisation et d’éducation aux médias dans des lycées en région parisienne.

Balla Fofana Crédit Photo: Damien Carduner

Balla Fofana Crédit Photo: Damien Carduner

Pour commander votre copie du livre

Lire la suite

ADX 2018 Les Femmes Africaines from September, 28th 2018

2 Septembre 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #dance, #carosika, #event, #afroculture, #2018, #FR, #uk

this is what to expect for ADX2018

Carolyn Lilly is the founder of Feel the Rhythm Productions.

She is a tireless African dance lover who has been dancing for as long as she remembers, experiencing different types of African dances all over the world. In addition to her passion for dance, she also has a passion to promote African dancers with a soft spot for dances from Francophone countries in West and Central Africa. While living in Paris, she would organise stage performance in Oakland, US for artists such as George Momboye, a reknowned choregrapher from Ivory Coast.

Since moving to London, she has launched an international dance festival showcasing local talents as well as international dancers called ADX (African Dance Explosion).

ADX is a unique festival showcasing and teaching, through various workshops , a wide variety of African dances and techniques from popular dance masters, teachers and choreographers.

This year, ADX 2018 is called « Les femmes africaines ». Carolyn Lilly felt that women are more obscured in Africa yet there are so many strong African women dancers. Therefore, this year, she seized the opportunity to provide an artistic platform where dance could be approached  from a woman’s perspective.

ADX will run from Friday 28th to Sunday 30th September 2018.

See flyer below

Scroll down to continue reading

ADX 2018 Les Femmes Africaines

ADX 2018 Les Femmes Africaines

ADX 2018 - Program

Carolyn Lilly has invited Aïssata Kouyaté from Guinea who will teaching a traditional Guinean dance workshop.

Sellou Blagone from the Ivory Coast will be teaching a traditional Ivorian dance workshop.

Other dances, which evolved from African sounds and rhythm include Jazz, Afro House, Brazilian Afro Fusion and Umfundalai technique. Dollie Henry, a legend and icon in the UK, will be teaching a jazz dance workshop; Sheila Atta will be teaching Afro House and Adriano Oliviera, Brazilian Afro Fusion. Other teachers, such as Dr C. Kemal Nance Umfundalai of contemporary African Dance will be returning this year and Leonora Stapleton will be teaching the Germany Cunningham Technique of modern contemporary dance.

The festival will take place in Morley College commencing with a show and a taster on Friday 28th September 2018. The workshops, on Saturday 29th and Sunday 30th September will be held at the Stockwell Branch of Morley College. The show will boast an amazing showcase of various styles of African inspired dances and contemporary dance on stage, also providing a platform for young dancers to showcase themselves. A 2Omn musical tribute will be part from the show in memory of a congolese artist Lolita Badindamana, who was a popular Congolese artist, dancer, musician and Carolyn Lilly's friend,  who passed away this year.

You can buy your full pass online today by clicking on the link below. Special discounts are available for students

Carolyn’s closing words :

« For me dance is life. Everything is dance to me. In all you do, keep dancing ».

Caro Sika with Carolyn Lilly, the founder of Feel the Rhythm Production and ADX

Caro Sika with Carolyn Lilly, the founder of Feel the Rhythm Production and ADX

Lire la suite

La Kaz Kreol et le SACE au Cours Julien, quand l'art et la cuisine fusionne

13 Juillet 2018 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #restaurant, #carosika, #business, #afroculture, #2018, #Kazkreol, #FR

Kaz Kreol au cours Julien à Marseille
Kaz Kreol au cours Julien à Marseille

Kaz Kreol au cours Julien à Marseille

La Kaz Kreol est un nouveau restaurant rapide tropical situé au 10 cours Julien dans le 6ème arrondissement de Marseille sur deux niveaux.

Au rez de chaussée se tient l'espace de restauration. On y trouve des mets tropicaux tels que:

- les Bokit "sandwich guadeloupéen

- des fricassés de chatrou "poulpe avec de la banane plantain 

et bien évidemment le planteur.

Le restaurant est ouvert du lundi au samedi le midi et le soir et un lieu unique à Marseille.

Au premier étage se trouve un espace artistique nommé S.A.C.E (Spirituel-Africain-Caraïbéen-Expression). Celui-ci est dédié à l'art Africain et Caraïbéen, tel que son nom l'indique et est aussi un espace d'expo vente pour des artistes locaux tels que Rhalis Cangou et Ozas 99 Prod.

Le S.A.C.E nous invite à concevoir l'art différemment au quotidien et le à partager avec un large public large.

Pour plus d'infos sur Kaz Kreol, cliquez sur le lien FB ci-dessous:

 

Toile de Rhalis Cangou à la Kaz Kreol, Cours Julien à Marseille

Toile de Rhalis Cangou à la Kaz Kreol, Cours Julien à Marseille

Lire la suite

Carnaval de Londres et Batuke 2018 avec Difé Kako

13 Juillet 2018 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #danse, #carosika, #event, #afroculture, #2018, #difékako, #nottinghillcarnival, #FR, #uk

Difé Kako à Londres pour le carnaval de Notting Hill

Difé Kako à Londres pour le carnaval de Notting Hill

Mega parade du CarnavalDépart de Paris et Marseille pour le Carnaval de Londres et Batuke Festival 2018

C'est donc, bel et bien, reparti pour cette année, Chantal Loial, l'ambassadrice des danses créoles, chevallier de la légion d'honneur pour sa contribution à la promotion des danses créôles, retrouvera les organisateurs et participants du Festival Batuke au Rich Mix le dimanche 26 et lundi 26 août à Londres pour nombres d'ateliers.

Voir le reportage de France Télévisions ci-dessous sur le festival Batuke 2017:

Continuez à lire ci-dessous pour plus d'infos:

Au programme : un weekend de stages de danse avec des artistes internationaux, show, soirée (dimanche) et Carnaval (lundi ) ! 

Ce voyage culturel et convivial autour des danses afro-lusophones et créoles suit une première collaboration avec la structure Vivement Londres à Marseille qui avait réunie plus d'une vingtaine de personnes de Marseille et Paris pour le festival Batuke 2017.

Voir photos ci-dessous

Continuez à lire pour plus d'infos et pour réserver vos places pour le carnaval

Amateurs de danse venus de Paris et Marseille pour Batuke 2017 et le festival de Londres
Amateurs de danse venus de Paris et Marseille pour Batuke 2017 et le festival de LondresAmateurs de danse venus de Paris et Marseille pour Batuke 2017 et le festival de Londres

Amateurs de danse venus de Paris et Marseille pour Batuke 2017 et le festival de Londres

Vous aimeriez nous rejoindre.

Formule tout compris (arrivée samedi 25/08 et départ mardi 28/08) : aller-retour ; logement chambre 2 personnes à partager pour 3 nuits


Le Carnaval : BATUKE! 2018 se tiendra au Rich Mix, autour d'une journée intense d'ateliers, shows et soiree (dimanche) et une journée de défilé carnaval (lundi).

Vous pouvez aussi participer à la parade du Carnaval de Notting Hill Gate et du festival Batuke en option FULL PASS.

Comme d'habitude, on aura un temps de personnalisation de nos T-shirts et de maquillage avant de rejoindre le char, sound system et la parade.

Réservez vite à : communication@difekako.fr et rejoignez l'event FB pour Paris ou contactez-nous à promo@afroculture.co.uk pour plus d'infos et les tarifs en vigueur.

Pour plus d'infos sur BatukeFestival, voir le lien ci-dessous. 

Préparation T-shirt et maquillage pour la parade du carnaval de Notting Hill
Préparation T-shirt et maquillage pour la parade du carnaval de Notting Hill

Préparation T-shirt et maquillage pour la parade du carnaval de Notting Hill

Gaelle Amour, musicienne à gauche et Chantal Loial à droite, en bas Chantal Loial avec Caro Sika
Gaelle Amour, musicienne à gauche et Chantal Loial à droite, en bas Chantal Loial avec Caro Sika

Gaelle Amour, musicienne à gauche et Chantal Loial à droite, en bas Chantal Loial avec Caro Sika

Lire la suite

Leah Sharibu, adolescente nigérianne de 15 ans toujours entre les mains de Boko Haram!!

13 Juillet 2018 , Rédigé par www.afrocultureblog.com Publié dans #société, #afroculture, #2018, #leahsharibu, #FR, #nigeria

Leah Sharibu, adolescente nigérianne de 15 ans, prisonnière de Boko Haram

Leah Sharibu, adolescente nigérianne de 15 ans, prisonnière de Boko Haram

Leah Sharibu, une adolescente nigérianne de 15 ans, était parmi les 119 étudiantes capturées par Boko Haram du collège "Science Technical College" à Dachpim dans l'état de Yobe au Nigéria en février 2018.

Toutes les filles ont été éventuellement relachées, à l'exception de 5 mortes en détention et Leah Sharibu, retenue par le groupe extremiste Boko Haram par refus d'obtempérer et de renoncer à sa foi chrétienne.

La Grande Bretagne a promis son soutien au gouvernement nigérian pour que Leah soit libérée.

Voir vidéo en anglais ci-dessous pour plus d'infos!!

Lire la suite

L'Afrique Libre ou la Mort, le nouveau livre de Kemi Seba

1 Juillet 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #auteur, #carosika, #politique, #panafricanisme, #livre, #afroculture, #2018, #kemiseba, #FR

L'Afrique Libre ou la Mort, le nouveau livre de Kemi Seba

Le samedi 30 juin 2018, Kemi Seba tenait sa séance de dédicace suivant la sortie de son nouveau livre « L’Afrique libre ou la mort" chez Moussa l’Africain, restaurant situé au cœur de Paris, à proximité des Halles.

Durant 3 heures, ce fut un défilé constant de sympathisants venus acheter leur copie du livre, parfois deux ou trois, d’un grand frère et icône mondial de la lutte contre l’oppression des afro-descendants et pour la souveraineté de l’Afrique. Dans le plus grand calme et respect, ce temps de dédicace fut rythmé par des retrouvailles, des accolades et encouragements afin de soutenir concrètement l'activiste et auteur Kemi Seba. En deux heures, plus de 500 livres étaient vendus.

Continuez à lire ci-dessous pour notre revue du livre de Kemi Seba:

 

File d'attente devant le restaurant Chez MoussaFile d'attente devant le restaurant Chez MoussaFile d'attente devant le restaurant Chez Moussa

File d'attente devant le restaurant Chez Moussa

L’œuvre

"L’Afrique Libre ou la Mort" nous éveille à la résurgence d’un mouvement panafricain dont Kemi Seba est un porte-voix au XXIème siècle; ce combat s’inscrit dans la continuité de la mission de nos aieux qui ont lutté pour la souveraineté de l’Afrique afin de, comme le dira l’auteur, «rendre à notre peuple ses lettres de noblesse ». La résonance du titre à la devise de Thomas Sankara, icône de la résistance panafricaine des années 80 « La Patrie ou la Mort, nous vaincrons » et le choix de la couverture du livre devant la tombe de ce dernier dans le cimetière de Dagnoen au Burkina Faso sont chargés de symbolisme et porteurs d'espoir.

La mission panafricaine pour la libération et l’auto-détermination de notre peuple s’écrit toujours au présent et ses ennemis depuis les pseudos indépendances de l’Afrique, notamment de la zone francophone, ont sophistiqué leurs systèmes de paupérisation de l’Afrique et de son peuple partout dans le monde.

"L’Afrique libre ou la Mort" retrace donc le combat géopolitique de Kemi Seba et d’Urgences panafricanistes et sa légitimité et pertinence dans une ère où le néocolonialisme s’est muté en globalisme ultralibéral. De ce fait, Kemi Seba a su s’entourer de nombreuses figures internationales sympathisantes qui, tout comme lui, s’opposent aux forces prédatrices exogènes du 21ème siècle, dont sept qu’il a soigneusement sélectionnées pour préfacer son livre, à savoir:

Biram Dah Abeid, l’homme politique mauritanien, figure de proue contre la lutte contre l’esclavage en Mauritanie et dans le monde arabe. Emprisonné à plusieurs reprises, il a reçu en 2013 le prix des droits de l’homme des Nations Unies.

Alexandre Douguine, géopoliticien russe, philosophe, anti-impérialiste, conseiller stratégique de la Douma (parlement russe) et de l’Académie militaire de Moscou. Il est considéré comme l’idéologue le plus influent de la Russie.

Elie Domota, militant révolutionnaire guadeloupéen, indépendantiste, syndicaliste, porte-parole du LKP (Liyannaj Kont Pwofitasyon, signifiant Ensemble contre la Protifasion en français et secrétaire général de l’UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe), syndicat majoritaire  de la Guadeloupe.

Pedro Biscay, avocat argentin spécialisé dans le crime économique. Militant péroniste pronant l’alliance tricontinentale, il a été durant plusieurs années le directeur de la Banque Centrale d’Argentine. Il est le fondateur du Centre de recherche et de prévention du crime économique.

Djimon Hounsou, acteur hollywoodien béninois, connu pour ses rôles tels que dans Gladiator, Amistad, Blood Diamond. Il s’’apprête à sortir un film sur le Roi Béhanzin, et un documentaire sur le Vodoun.

Ganiou Soglo, ministre de la culture au Bénin de 2008 à 2011 et fils de l’ancien président de la République du Bénin Nicéphore Soglo. Il est considéré comme le pygmalion de la vie culturelle béninoise.

Nicolas Anelka, anti-conformiste et icône des banlieues françaises, footballeur international et manager qui a joué notamment pour le PSG, Manchester City et Chelsea.

Continuez à lire la revue du livre ci-dessous et acceder aux liens pour commander votre copie du livre en ligne:

 

Préfaciers du livre de Kemi Seba "L'Afrique ou la mort"

Préfaciers du livre de Kemi Seba "L'Afrique ou la mort"

Dans cette œuvre, qui succède 3 essais sur le néocolonialisme (Supra Négritude en 2013, Black Nihilism en 2014 et Obscure Epoque en 2016), Kemi Seba offre une grille de lecture pour la jeune génération africaine et afro-descendante, ainsi qu’aux futures générations, dans un langage qu’il veut accessible, pour leur permettre de décrypter l’oppression systémique à laquelle elles font face et afin de les impulser à une citoyenneté agissante se traduisant par l'adage de Kemi Seba « ce que les élites africaines ne font pas pour le peuple, le peuple le fera lui-même".

C’est avec le peuple qu’il veut composer et son expérimentation sur le terrain en tant que président de l’ONG Urgences Panafricanistes lui a permis de théoriser une lutte adaptée aux réalités de ce siècle qui peut servir de guide à tout mouvement de résistance panafricain. Selon Kemi Seba, là où l’intelligentsia africaine a loupé le coche en théorisant dans le confort de leur bureau, formatée dans les écoles du colon et omettant de lier la pratique à la théorie, « L’Afrique libre ou la mort constitue à n’en pas douter, le livre le plus important de notre parcours politique, et surtout un guide de réflexion pour la nouvelle génération panafricaniste, très loin des théoriciens qui n’ont jamais vécu le combat qu’ils prônent au clavier ».

L’Afrique ou la mort est publié par New African Cultures Editions et en vente sur Amazon, Price Minister et FIAT LUX EDITIONS.

Voir les liens ci-dessous pour commander votre copie du livre et pour suivre Kemi Seba sur les réseaux sociaux:

 

https://www.priceminister.com/offer/buy/3164520323/l-afrique-libre-ou-la-mort-format-broche.html
Lire la suite

Ozas créateur et designer situé rue de l'Arc à Marseille

19 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #carosika, #mode, #art, #fashion, #ujamaa, #afroculture, #2018, #ozaprod99, #FR, #guinéebissau

Ozas avec deux créations de baskets customisés

Ozas avec deux créations de baskets customisés

J'arrive à prendre au vol OZAS lors de mon passage à Marseille alors qu'il est en semaine d'ateliers d'initiations au graff avec des jeunes en champ d'insertion; et qu'il vient tout juste de finir de poser une enseigne avec un collègue pour un magasin à Marseille, les deux étant des activités rémunérantes qu'OZAS développe et ajoute à son savoir faire. 

Voir photos ci-dessous:

Continuez à lire ci-dessous pour plus d'infos sur OZAS

Pose d'enseigne et atelier de graff par OZASPose d'enseigne et atelier de graff par OZAS

Pose d'enseigne et atelier de graff par OZAS

Fresque réalisée par OZAS et ses stagiaires

Fresque réalisée par OZAS et ses stagiaires

L'épopée d'OZAS...........

OZAS, de nom patronymique Jhona Vaz, débute sa carrière très jeune.Le créateur est né au Sénégal en 1985 et s'installe à Marseille à 10 ans. La marque Ozas est crée en 2004. Son élément déclencheur fut en Normandie en 1997 alors qu'il feuilletait un magazine de hip hop avec 4 pages de graffitis. Il commença à développer ses talents de grapheurs qu'il allia au fil du temps à ses études dans le textile afin de créer la marque innovante que l'on connait aujourd'hui OZAS combiné à 99PROD, qui fait référence au matricule administratif français indiquant que Jhona Vaz est d'origine étrangère

Pour plus d'infos sur OZAS, continuez à lire ci-dessous:

En 2008 , OZAS reçoit une double reconnaissance :
- Le Sénat lui délivre le prix Nobel " Talents des Cités " catégorie Émergence.
- Le Conseil Général, le prix " Envie d'Agir ".

Déja impressionnant , le CV de Jhona Vaz ne cesse de s'allonger. En 2009 , il inaugure la première boutique OZAS 99* PROD , situé au 8 rue de l'Arc 13001 Marseille, où notre interview a lieu et qui est le point de RDV de nombreux créatifs à Marseille. Rue de l'Arc conserve aussi l'empreinte de Grapheur d'OZAS, voir la fresque ci-dessous.

 

Pour plus d'infos sur OZAS, continuez à lire ci-dessous:

Fresque d'OZAS, rue de l'Arc à Marseille

Fresque d'OZAS, rue de l'Arc à Marseille

En pleine expansion , la marque, aux valeurs traditionnelles et modernes, s'implique notamment auprès des artistes qui savent mélanger la qualité et l'originalité. Sa versatilité et créativité se reflètent dans la variété de modèles et personnalisation qu'il propose à sa clientèle et il travaille à développer la visibilité de sa marque en assistant à nombre d'évènements, foires-expos et en bénéficiant des concepts de boutiques éphémères. Il sera au Grand Littoral à Marseille fin 2015 par le biais des apprentis d'Auteuil et tiendra une autre boutique éphémère rue Vacon dans le 1er arrondissement de Marseille à partir de l'été 2016 jusqu'à l'été 2017.

Actuellement, OZAS travaille à sa gamme pirates qu'il sort tous les 9 jours.. un clin d'oeil humoriste reprenant les supports visuels de marques telles que LEVIS, FILA afin de retranscrire quelque chose d'original. Voir les photos ci-dessous:

Pour plus d'infos sur OZAS, continuez à lire:

 

Série Pirate Les Vices d'OZASSérie Pirate Les Vices d'OZAS

Série Pirate Les Vices d'OZAS

Donc au delà de sa boutique, OZAS est aussi pédagogue, meneurs d'ateliers dans lesquels ils enseignent les techniques de graffitis et de sérigraphie aux grands et aux petits..et qui sont grandement appréciés.

Pour plus d'infos sur OZAS, continuez à lire ci-dessous

Ateliers de personnalisation de baskets et graff d'OZASAteliers de personnalisation de baskets et graff d'OZAS
Ateliers de personnalisation de baskets et graff d'OZAS

Ateliers de personnalisation de baskets et graff d'OZAS

OZAS est aussi à l'initiative de l'association "Fais moi découvrir" par le biais de laquelle il organise des expos et soirées/journées à thème. D'ailleurs, OZAS travaille actuellement sur un projet visuel de transformation et noircissement de personnes blanches, qui exprime sa volonté et désir de voir un art visuel qui est plus représentatif de sa communauté.

On peut dire qu'OZAS veut partager son savoir, être un déclencheur, faire scintiller une étincelle autour de lui. OZAS concluera notre interview avec les mots prononcés par Nelson Mandela lors de son investiture  "en faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant", paroles inspirées du poème de Marianne Williamson "Our Greatest Fear".

Ozas et Caro Sika rue de l'Arc à Marseille

Ozas et Caro Sika rue de l'Arc à Marseille

Lire la suite

RHALIS RODRIGUE CANGOU ARTISTE PEINTRE PLASTICIEN

14 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #carosika, #art, #artiste, #ujamaa, #afroculture, #2018, #rhaliscangou, #FR, #guadeloupe

1ère toile en partant du haut:"Bamou" acrylique /châssis entoilé 60x70cm/ 02/03/2015 2ème toile en partant du haut: "Racines-Nommo"acrylique/châssis entoilé 50x70cm/ 07/08/2015 3ème toile "kabèchaj" acrylique / technique mixte/60x82cm/ panneau de recup/ 24/03/2018

1ère toile en partant du haut:"Bamou" acrylique /châssis entoilé 60x70cm/ 02/03/2015 2ème toile en partant du haut: "Racines-Nommo"acrylique/châssis entoilé 50x70cm/ 07/08/2015 3ème toile "kabèchaj" acrylique / technique mixte/60x82cm/ panneau de recup/ 24/03/2018

26.03.2018 Déboulé natirèl: acrylique/technique mixte 27x34,5cm

26.03.2018 Déboulé natirèl: acrylique/technique mixte 27x34,5cm

 Rhalis de nom patronymique « Cangou», qu’il aime rattacher à la racine du mot Kongo, tel le royaume, est artiste peintre plasticien. Depuis son enfance, son environnement et fabrique familiale lui ont toujours enseigné ses origines. Son père lui expliquait qu’ils venaient du Congo. Ils avaient fait le déplacement au temps où la main d’œuvre qui devait prendre la relève en Guadeloupe des personnes qui avaient été réduites à l’esclavage venaient majoritairement du Congo, du Sénégal, de Guinée.

Rhalis Cangou s’interroge sur ses origines depuis l’âge de 7 ans. « Qui suis-je ? D’où je viens et où je vais ? » Adulte, il restera dans cette quête permanente de source d’identité, tant caribéenne qu’africaine, ce qu’il exprime entre autre par son art s’inspirant et se spécialisant dans les cosmogonies africaines. Selon Rhalis Cangou sans culture, sans identité, un être humain n’est rien. Son objectif est donc de faire parler le dessin en retraçant notamment le parallèle existant entre l’Afrique mère et sa diaspora. Et c’est un code de valeurs qu’il transmet également à ses enfants et valorise car de nos jours, il estime que la transmission du patrimoine culturelle afro-caribéen est de plus en plus menacé. Il cherche également à permettre aux jeunes, quelque soit leurs origines de découvrir les cultures africaines et afro-caribéennes, l’Afrique étant le berceau de l’humanité, au travers, notamment, de chantiers participatifs.

Rhalis expose fréquemment en région PACA tel que pour Bank of Afrika en 2012, Festival Afrodizact en 2013, Un dojo pour Réo en 2015, Art et Conscience culturelle en 2016 et plus récemment à Paris....

Son projet en cours est d’occuper un espace éphémère ou permanent avec d’autres artistes résidant à Marseille qui sera dédié à l’art africain et afro-caribéen.

Pour contacter Rhalis Cangou, voir le lien ci-dessous

Pour suivre Rhalis Cangou et voir plus de son art, continuez ci-dessous

Rhalis Cangou et Caro Sika devant sa fresque murale, rue de l'Arc à Marseille

Rhalis Cangou et Caro Sika devant sa fresque murale, rue de l'Arc à Marseille

Lire la suite

AFRO BEAT projet cinématographique du cinéaste Ne Kunda Nlaba

11 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #cinema, #carosika, #danse, #musique, #ujamaa, #afroculture, #2018, #nekundanlaba, #FR

bande annonce AFRO BEAT

Ne Kunda Nlaba, cinéaste congolais, me parle de son parcours en tant que cinéaste lors d'une pause café à Brixton Lounge. Alors qu’il évolue depuis son plus jeune âge dans le milieu du théâtre, de la musique et de la danse et qu’il est conscient des ses talents artistiques depuis l’école, c’est en 2007 qu’il choisit de se focaliser sur le cinéma. Selon lui, le cinéma est la mise en commun de tous les arts. En effet, en réalisant un film, plusieurs éléments sont associés tels que la musique, la danse, la photographie, l’interprétation et autres. Pourtant, son expérience à Kinshasa était que « la créativité était là mais il y avait peu de moyens ». Les créatifs africains étaient confrontés au fait que bien que riche d’idées, les investisseurs ne soutenaient pas financièrement les projets cinématographiques.

Ne Kunda observe qu’il y a un profond travail de valorisation du cinéma africain qui est nécessaire afin de faire comprendre la valeur du film en tant qu’art et industrie ce qui pourrait favoriser son développement. Selon lui, il est nécessaire de changer le paradigme car depuis que le cinéma existe en Afrique, les sources de financement venaient quasi exclusivement de l’Europe et les cinéastes s’appuyaient uniquement sur ces subventions pour mener à bien un projet. Cette culture doit changer d’où l’utilité d’inciter les investisseurs africains à investir dans leurs propres films et de leur proposer des modèles économiques différents en vue de tirer un profit.

 C’est donc un an après son arrivée à Londres que Ne Kunda Nlaba aura l’opportunité de réaliser son 1er court métrage. Voir ci-dessous pour la filmographie complète de Ne Kunda Nlaba:

1. « The Next » (2009), court métrage

2. « The Steel Pan » (2010) documentaire

3. « Living Without Living » (2011) documentaire de 16 min

4. « Chérie Bondowe » (2012), son premier long-métrage de fiction

5. « Abeti Masikini : Le Combat d’une Femme » (2015) film documentaire

6. « Kimpa Vita: La Mère de la Révolution Africaine » (2016) film documentaire

Artiste engagé, Ne Kunda Nlaba s’inspire souvent de faits qui le touchent de près comme par exemple le documentaire Living without Living qui parle des réfugiés congolais en attente de régularisation de séjour en Angleterre ou Kimpa Vita, grand personnage occulté de la résistance Kongolaise à l’invasion occidentale et au colonialisme. Il en dira « à travers ce film documentaire, je veux retracer la vie de la mère de la révolution africaine « Kimpa Vita » en faisant découvrir sa lutte, son combat pour la liberté, la restauration du royaume Kongo et la lutte contre l’esclavage, le massacre et les déportations du peuple Kongo… » Ne Kunda est un cinéaste qui veut apporter le vent du changement et il estime que c’est un des rôles de l’art.

Pour plus d'infos sur le projet Afro Beat, continuez à lire ci-dessous:

Son nouveau projet « Afro Beat » est un long-métrage de fiction en pré-production dans lequel Ne Kunda Nlaba est producteur, réalisateur et scénariste. Avec Afro Beat, Ne Kunda désirait travailler sur un projet représentatif de la diaspora africaine en Angleterre. L’afrobeat est un genre musical qui prend de l’ampleur au niveau de l’industrie musicale et qui est en phase avec un public plus jeune. Par ce biais, Ne Kunda apporte un message concernant le racisme, la discrimination, les difficultés auxquelles les communautés minoritaires peuvent faire face pour trouver un emploi à la hauteur de leurs qualifications ou ambitions, faute desquelles elles se redirigent dans d’autres domaines pour survivre. Et telle est l’intrigue du film. Mala, diplômé de droit se destine à une carrière d’avocat mais se réorientera vers la danse et la chorégraphie pour gagner sa vie. En empruntant de l’argent à Cahsman pour démarrer son affaire, il se verra confronter à des situations impossibles orchestrées par ce dernier afin de le contraindre à devenir un dealer de drogue. Sa seule issue : gagner une grande compétition d’afrobeat afin de rembourser Cashman.

Ne Kunda Nlaba nous invite à prendre part et contribuer à ce projet par le biais d’un financement participatif. Afrobeat fait partie des films à représentation positive de la communauté afro et qui met à contribution de jeunes acteurs talentueux. L’objectif de la campagne de crowdfunding est de pouvoir réunir £30,000, ce qui n'est même pas un quart du budget du film qui se chiffre à £100 000.

Pour plus d’infos, voir le lien du Crowdfunding ci-dessous.

Ne Kunda Nlaba et Caro Sika

Ne Kunda Nlaba et Caro Sika

Lire la suite

Superbe et lumineuse, Angelique Kidjo lance son nouvel album Remain in Light au Royal Festival Hall

9 Juin 2018 , Rédigé par Caro Sika Publié dans #carosika, #artiste, #musique, #afroculture, #2018, #angeliquekidjo, #FR

Superbe et lumineuse, Angelique Kidjo lance son nouvel album Remain in Light au Royal Festival Hall

Tout juste de retour de la performance d'Angelique Kidjo's au Royal Albert Hall à Southbank, Londres. Angelique Kidjo est en feu et bien évidemment tous ses musiciens. Elle a une énergie incroyable et une telle présence sur scène, c'est à en couper le souffle ! ! ! !

Son interprétation de Talking Heads- Remain in Light est un succès total. Rythmé, associant le rock, l'Afrobeat, le jazz, j'ai particulièrement aimé la performance d'Angelique Kidjo "The Great Curve" et son accent sur la nécessité de prendre soin de la Terre mère et des femmes, les gardiennes de la vie. Le concert était électrique, Angélique Kidjo était totalement au contrôle, énérgique et lumineuse, et nous invitait à nous lever, nous asseoir, nous lever, nous asseoir jusqu'à ce qu'elle invite son public à assaillir la scène et la rejoindre sur les sons des percussions. Y-suis je allée ? Bien évidemment, environ 40 d'entre nous ont rejoint les musiciens et la diva elle-même sur scène. Des moments de joie pure tout juste inoubliables. C'était l'objectif d'Angélique Kidjo que nous quittions tous le concert motivés, inspirés et elle réussit, sans équivoque, à le faire.


Son interprétation légendaire de Mama Africa pour laquelle le public a rejoint les chœurs était aussi explosive que les toutes les fois précédentes.


Continuer à lire ci-dessous pour plus d'infos sur l'aftershow et la fondation d' Angelique Kidjo Batonga

Angélique Kidjo, pour moi, c'est une légende ; mon père est également originaire du Bénin et quand je la vois, elle n'est rien de moins qu'une tante à mes yeux. En grandissant en région parisienne dans les années 90, nous avions beaucoup d'idoles Afro Américaines mais nous n'avions pas beaucoup d'artistes africains fiers de leurs origines. Angélique Kidjo, elle, se distinguait. J'admirais le fait que la plupart de son répertoire était en Fon et Yoruba, ainsi qu'en français, anglais et portugais. Dans ses clips vidéo, les symboles et l'imagerie de l'Afrique étaient toujours présents dans tout ce qu'elle faisait. Angélique Kidjo présente l'Afrique comme son inspiration majeure et à l'origine de différentes cultures et genre de musique.


Angélique Kidjo est une ambassadrice de l'Afrique. Une femme africaine qui modèle comment nous comporter avec dignité en tant qu'africains et afro-descendants. Je tenais donc vraiment à la rencontrer et à l'interviewer afin de relayer ses conseils à nos jeunes artistes sur le continent qui aspirent à une carrière artistique.  J'ai donc été vraiment privilégié d'avoir un pass pour son aftershow et d'être en mesure de l'écouter parler du travail de sa fondation Batonga après avoir rencontré ses musiciens dans les coulisses, des musiciens de djembe et percussions foudroyants, saxophonistes, trombonistes, trompettistes.


Continuer à lire ci-dessous pour en savoir plus sur le travail de la fondation d'Angélique Kidjo Batonga

Les musiciens de Djembé d'Angélique Kidjo

Les musiciens de Djembé d'Angélique Kidjo

Michael Joussein, tromboniste et autres musiciens d'Angélique Kidjo

Michael Joussein, tromboniste et autres musiciens d'Angélique Kidjo

Cependant, Angélique Kidjo apporte bien plus au monde que sa musique, bien qu'elle concède que " la musique est mon arme pour la paix ". Elle est aussi la voix de ceux qui n'en ont pas. En 2015, elle obtient un Grammy Awards pour son album Eve, un album dédié aux femmes de l'Afrique, à leur résilience et à leur beauté mettant en scène 100 femmes africaines qui chante en langues africaines.


Par conséquent, après une telle performance, Angélique Kidjo choisit naturellement d'exposer, dans le cadre intime de l'aftershow regroupant une trentaine de personnes, sur sa fondation Batonga. Elle nous incite à faire le bien sur scène et semer la vie. Dans les coulisses, elle parlera des jeunes filles africaines qu'elle soutient sans relâche dans divers pays de l'Afrique comme le Mali, le Bénin, la Sierra Leone et plus...Le slogan de la fondation est d'ailleurs "transformons l'Afrique une fille à la fois"

voir le lien ci-dessous pour plus d'infos sur la Fondation Batonga. Continuer à lire ci-dessous pour plus d'information sur les travaux d'Angélique Kidjo comme ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF

Angélique Kidjo évoquera les premiers jours de sa fondation en 2007, quant en dépit de toute l'opposition à laquelle elle fait face, elle est déterminée à changer la donne des jeunes filles africaines.
Elle commencera par munir les jeunes filles d'une bourse, afin qu'elles accèdent à l'enseignement secondaire et Angélique Kidjo travaillera également avec des ONG sur le terrain afin d'identifier et pallier aux causes de l'abandon scolaire précoce. Angelique Kidjo voit l'enseignement secondaire comme la meilleure arme pour s'assurer que ces jeunes filles ne seront pas victimes d'un mariage d'enfants, de grossesses précoces ou l'objet de mutiliation génitale. Elle permet à ces jeunes filles d'être un second souffle dans leur communauté, leur pays et dans le monde. Les hommes et les garçons ont aussi leur part à jouer pour changer la vision de la femme en Afrique et pour s'assurer qu'elle ne soit pas objectifiée. C'est pourquoi en tant qu'ambassadrice de bonne volonté pour l'Unicef, Angélique Kidjo acceptera de soutenir le projet "Non au mariage des enfants" en 2017, tant qu' hommes et femmes artistes seront impliqués et chanteront dans toutes les langues locales du Bénin afin que le message de la chanson puisse atteindre le peuple et non uniquement les élites.

.
Angelique Kidjo est déterminée à habiliter ces jeunes femmes à choisir leur destin afin qu'elles puissent réinvestir dans leur famille, la communauté et augmenter le PIB du pays et de l'Afrique à l'échelle mondiale.


Alors qu'Angelique Kidjo réinvente 'Remain in Light", elle nous apporte de l'espoir et nous inspire à notre tour, à briller autour de nous et surtout pour l'Afrique.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>